Recherche d'articles

 
 
Actualités Edition du

L’immobilier neuf à Lille peine à séduire les investisseurs

bien immobilier neuf Lille
Les ventes de logements neufs reculent de 3 % au deuxième trimestre 2018 à Lille et son aire urbaine, en raison du recul des investisseurs. © Fotolia

Tags : Immobilier neuf Lille, immobilier neuf Hauts-de-France, FPI, prix immobilier neuf


Malgré des prix dans la moyenne base des grandes villes, l’immobilier neuf dans les Hauts-de-France et notamment dans la métropole lilloise qui concentre les ventes, peine à séduire les acheteurs investisseurs. Explications.

Après le sursaut de 2016, le marché de l’immobilier neuf à Lille et son aire urbaine ne remonte toujours pas la pente. L’an dernier, les ventes avaient déjà reculé de 9 % et moins de 2 500 logements neufs s’étaient écoulés. 2018 montre à nouveau des signes de fatigue pour le marché du neuf lillois.
Sur l’ensemble des départements du Nord et du Pas de Calais, les ventes reculent de 15 % au premier semestre 2018, d’après les chiffres du CECIM, l’observatoire nordiste. La région se retrouve même avec beaucoup de stock théorique sur les bras : 15 mois quand le marché est jugé à l’équilibre avec un an de stock, l’inquiétude démarrant réellement avec un délai théorique d’écoulement au-delà de 18 mois.  

La métropole lilloise concentre le marché du neuf


La seule métropole lilloise concentre 90 % des programmes de logements neufs réalisés dans la région. Preuve de cette hyper-concentration dans les ventes du premier semestre également : sur un total de 1 470 ventes régionales en six mois, 1 214 sur Lille Métropole, contre 83 à Valenciennes, 37 à Lens, 28 à Béthune et seulement 4 à Dunkerque.
Cette concentration ne réussit pas forcément non plus à la Métropole de Lille et son aire urbaine. Sur le seul deuxième trimestre, les réservations aux particuliers sur le SCOT de Lille diminuent de 3 % avec 727 ventes. Ce sont surtout les ventes aux investisseurs qui reculent : - 14 % comparé au deuxième trimestre 2017. Ils représentent désormais moins de 6 ventes sur 10 contre un tiers l’an dernier à la même époque. La belle progression des ventes aux occupants : + 18 % ne parvient pas à combler la baisse.

Le beau retour des accédants à la propriété à Lille


A l’inverse de la tendance nationale, les mises en vente progressent sur le SCOT de Lille : + 12 % pour représenter près de 2 700 logements neufs en vente, soit une hausse de 5 % en un an. Le stock lillois est désormais de 13.8 mois de commercialisation, contre 11.9 mois en juin 2017. Grâce à ce stock et ces ventes en recul, les prix de l’immobilier neuf restent stables à 3 358 €/m². Dans Lille intra-muros, le prix moyen d’un trois-pièces est actuellement de 214 000 €, selon le baromètre des prix de Trouver-un-logement-neuf.com. A titre de comparaison, il en coûte 237 000 € à Strasbourg et même 254 000 € à Rennes.

NOS PARTENAIRES A VOTRE SERVICE

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Crédit Immobilier
Simulation loi Pinel

Réalisez une simulation d'investissement loi Pinel 2018

Simulation loi Pinel
Simulateur Prêt à taux zéro 2016

Calculez gratuitement le montant de votre Prêt à Taux Zéro 2018

Simulation gratuite PTZ
bot