Recherche d'articles

 
 
Actualités Edition du

Investissement immobilier : la loi Malraux encore plus avantageuse

investissement Malraux Maisons Laffitte
Le plafond de travaux pour investir en dispositif Malraux jusqu'ici limité à 100000 € par an a été supprimé pour le rendre plus avantageux. © Hôtel Royal à Maisons-Laffitte 78

Tags : Investissement immobilier, investissement locatif, dispositif Malraux


Alors que le dispositif Malraux avait déjà été prorogé et élargi en 2016, c’est encore une nouvelle version qui s’offre aux investisseurs immobiliers en 2017. Présentation de cette nouvelle formule encore plus avantageuse.

La Loi de Finances pour 2016 avait déjà permis de proroger le dispositif Malraux jusqu’à fin 2017, tout en élargissant le nombre de quartiers éligibles ; mais la dernière Loi de Finances rectificative pour 2016 vient encore une fois de modifier le dispositif de soutien à l’investissement immobilier en le rendant encore plus incitatif. 
La loi Malraux, c’est un dispositif mis en place la première fois en 1962 afin de réhabiliter des secteurs sauvegardés et historiques grâce à un système d’avantage fiscal sur les travaux de rénovation. Un dispositif qui permet de réduire ses impôts jusqu'à 30 % des dépenses engagées pour rénover un logement ancien situé dans un secteur sauvegardé, en contrepartie de l'engagement de le louer pendant 9 ans minimum.

Jusqu’à 120 000 € de défiscalisation Malraux en une seule année ! 


Jusqu’ici, la réduction fiscale Malraux était calculée sur un plafond de 100 000 € de travaux par an, soit jusqu’à 30 000 € de bonus fiscal par an maximum. Désormais, le plafond n’est plus annuel mais pluriannuel à partir de l’année de délivrance de l’autorisation des travaux, soit jusqu’à 4 ans et 400 000 € de travaux et donc 120 000 € d’avantage fiscal. L’investisseur pourra donc déclarer jusqu’à 400 000 € de travaux sur un, deux, trois ou quatre années, sans la limite des 100 000 € annuel comme auparavant. 
Avec l’ancienne formule, la réduction d’impôt Malraux était aussi ouverte aux seuls locaux dont l’affectation initiale était l’habitation, mais nouvelle disposition, l’avantage fiscal s’ouvre désormais à tous les locaux qui après la réalisation des travaux seront destinés à l’habitation. De plus, ont été créés des sites patrimoniaux remarquables, qui seront également éligibles au dispositif. 
Pour rappel, depuis 2013, le dispositif Malraux est toujours exclu du plafonnement des niches fiscales, soit au-delà du plafond de 10 000 € par an ; mais compte-tenu de la forte possibilité de défiscalisation, il reste un dispositif un investissement d’exception où l’investisseur se doit être bien conseillé.

Comment bien investir en loi Malraux ?

Pour encore accroître la rentabilité d’un investissement Malraux, comme l’avantage fiscal se calcule sur le montant des travaux et non sur le prix d’acquisition, il est préférable d’opter pour un bien immobilier situé en régions plutôt que dans Paris où le prix d'achat sera plus élevé; mais aussi de privilégier des opérations où le montant des travaux représente entre 50 à 70 % du coût total du projet. Il faut aussi s’assurer de la qualité de l’opérateur, puisque c’est un architecte des Bâtiments de France qui devra valider les travaux de rénovation.

NOS PARTENAIRES A VOTRE SERVICE

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Crédit Immobilier
Simulation loi Pinel

Réalisez une simulation d'investissement loi Pinel 2017

Simulation loi Pinel
Simulateur Prêt à taux zéro 2016

Calculez gratuitement le montant de votre Prêt à Taux Zéro 2017

Simulation gratuite PTZ
bot