Recherche d'articles

 
 
Actualités Edition du

Investissement locatif : ces grandes villes où la taxe foncière baisse

immobilier neuf et taxe foncière
Sur 50 grandes villes passées au crible de l'UNPI, seulement 4 voient leur taux de taxe foncière diminuer en 2018. © Fotolia

Tags : Taxe foncière, UNPI


Même si la taxe foncière continue d’augmenter dans la plupart des grandes villes françaises, notamment en raison de la revalorisation annuelle des valeurs locatives, certaines communes offrent des taux en baisse en 2018. Revue de détails.

En moyenne, entre 2017 et 2018, la taxe foncière a augmenté de 1,78 % dans les 50 plus grandes villes de France, selon l’observatoire créé par l’UNPI, Union Nationale des Propriétaires Immobiliers, qui passe au crible chaque année la taxe foncière qui s’applique dans toute la France.
Cette hausse globale paraît raisonnable par rapport aux chiffres d’augmentation constatées lors des éditions précédentes de l’Observatoire des taxes foncières. En effet, entre 2015 et 2016, la taxe foncière avait augmenté en moyenne de 3,78 % dans les grandes villes de France. Il faut cependant noter qu’entre 2016 et 2017, la taxe foncière avait augmenté de presque deux fois moins dans les grandes villes de France : + 0,97 % en moyenne, en sachant que cette année-là la revalorisation des bases locatives était moindre également. En 2018, les valeurs locatives ont été majorées de 1,20 % alors qu’elles n’avaient été rehaussées que de 0,40 % en 2017. Du coup, de nombreuses grandes villes n’ont fait qu’appliquer cette hausse de 1.20 % comme Lyon, Nantes, Strasbourg. Les taux du bloc communal restent ainsi inchangés dans 36 communes sur 50.

Des taxes additionnelles qui grèvent la facture


Ce sont surtout la multiplication des taxes additionnelles à la taxe foncière : taxe spéciale d’équipement, taxe additionnelle spéciale à l’Ile-de-France, taxe GEMAPI ; ou la superposition des infrastructures communales, par exemple, à Nice, l’explosion de la taxe foncière : + 19.32 %, plus forte hausse de cette année, est due à la création d’un taux au profit de la métropole, qui, s’ajoutant au taux de la ville, ont également contribué à la hausse globale des taxes foncières en 2018.

4 grandes villes où la taxe foncière baisse pour les propriétaires


Seulement 4 grandes villes sur 50 profitent elles, d’une baisse du taux de taxe foncière : 4 villes du département du Nord comme Lille et Dunkerque. Si la taxe foncière a baissé entre 2017 et 2018 à Dunkerque : - 2,98 %, comme dans les autres grandes villes du Nord : - 2,87 % à Tourcoing, - 2,95 % à Roubaix et - 3,08 % à Lille, c’est directement en raison de la baisse du taux départemental du Nord.
Après avoir longtemps l’un des départements ayant le plus augmenté son taux, le Nord a voté en 2018 une baisse de son taux de 21,45 % à 19,29 %, plus forte baisse de 2018. De quoi avoir un réel impact sur la charge fiscale des propriétaires nordistes, quand à l’autre bout de la France, les propriétaires niçois seront les plus impactés parmi les grandes villes par l’évolution de la taxe foncière cette année.

NOS PARTENAIRES A VOTRE SERVICE

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Crédit Immobilier
Simulation loi Pinel

Réalisez une simulation d'investissement loi Pinel 2018

Simulation loi Pinel
Simulateur Prêt à taux zéro 2016

Calculez gratuitement le montant de votre Prêt à Taux Zéro 2018

Simulation gratuite PTZ
bot