Recherche d'articles
 
 
Les informations de l'immobilier neuf : tout savoir de l'immobilier neuf
Le spécialiste pour trouver un logement neuf
Où ?
  • Pour habiter
  • Pour investir
  • Terrains
Trouver

Astuce : nos filtres en pages de résultats vous permettront d'affiner votre sélection

Actualités Edition du

Les investisseurs institutionnels misent toujours sur l'immobilier, pourquoi pas vous ?

Les investisseurs institutionnels continuent de plébisciter l'immobilier résidentiel. Leur stratégie pourrait orienter celle des investisseurs privés. © Shutterstock

Si les investisseurs professionnels croient toujours en l’immobilier, pourquoi ne pas leur emboiter le pas en tant qu’investisseur privé ? Découvrez comment l’investissement immobilier reste pertinent dans le contexte actuel.



Malgré le contexte de ralentissement de la pandémie, de conflit en Ukraine, de perspectives d’augmentation de l’inflation et des coûts de construction, les professionnels de l’immobilier sondés dans le cadre de la 31ème édition du Baromètre MSCI – BPCE Solutions immobilières sur l’investissement immobilier français ont exprimé une vision du marché encore dynamique pour 2022 et dans leurs premières anticipations pour 2023. 

 

L’investissement immobilier toujours dynamique

 

Les premiers enseignements à tirer de cette enquête sont que ces investisseurs professionnels restent dans une perspective d’un marché de l’investissement encore dynamique sans toutefois retrouver les niveaux d’avant la crise sanitaire.

Ils sont juste vigilants sur les répercussions de l’inflation sur la consommation des ménages et la soutenabilité de l’indexation des loyers. Ils pressentent un impact sur le marché locatif, ainsi que sur les financements et la réduction des mises en chantier, limitant ainsi les volumes d’investissement.

 

Gratuit, téléchargez notre guide

“ Investir dans l'immobilier neuf : mode d'emploi ”

  • Les avantages du neuf pour investir
  • Quels dispositifs pour investir dans le neuf
  • Investir en VEFA, mode d'emploi
Veuillez renseigner votre adresse email dans ce champ pour télécharger notre guide.

Conformément au Règlement Général de Protection des Données – (UE) 2016/679., vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit, il vous suffit d'en faire la demande par mail (dpo@gao-communication.com) ou par voie postale à GAO-Communication, 3D allée Charles Péguy 74940 Annecy-Le-Vieux.

L’immobilier résidentiel toujours plébiscité

 

Si ce 31ème baromètre prédit un nouveau ralentissement pour l’investissement en immobilier de bureau, notamment en dehors de Paris, L’immobilier résidentiel, la logistique et l’immobilier de santé restent plébiscités. 63 % des panélistes anticipent une remontée de l’investissement en résidentiel et 58 % envisagent une augmentation de l’investissement dans la logistique et les locaux d’activités.

D’ailleurs, le résidentiel arrive en tête des types d’actifs privilégiés à l’achat, pour 26 % des sondés, devant les bureaux. Tous les types de résidentiel sont plébiscités, avec une majorité pour le résidentiel classique : 36 % et le coliving pour un quart des sondés.

 

La labellisation environnementale primordiale

 

Il faut souligner que les enjeux et la prise en compte des réglementations liés au risque climatique sont désormais bien intégrés dans les stratégies des acteurs. En dehors de la localisation et du type de produit, le label environnemental est le premier critère pris en compte par les panélistes dans leurs investissements pour 26 % d’entre eux.

Investir dans un logement neuf écologique semblerait donc désormais incontournable pour un investisseur particulier, même si 57 % des panélistes estiment que la transition énergétique n’aura pas d’impact sur l’évolution des loyers résidentiels car ils jugent difficile de justifier de telles augmentations.

En revanche, ces professionnels soulignent la difficulté à intégrer la transition énergétique sur le secteur résidentiel en raison de différentes contraintes : 
- gestion des copropriétés : l’enjeu étant de pouvoir rendre ces immeubles efficients en énergie selon la technicité du bâti, ils mentionnent la difficulté de mettre en place des travaux tant à l’intérieur qu’à l’extérieur ; 
- rénovation d’immeubles résidentiels : cela pose des défis importants quant à la faisabilité des travaux, les appartements devant être rénovés au fil de l’eau, en tenant en compte de la sortie des différents locataires.
A noter que les panélistes observent un intérêt croissant pour le coliving dans toutes les grandes métropoles françaises et en Belgique, regrettant la difficulté à trouver des biens qui puissent se transformer et s’adapter à ce type d’usage.

 

Besoin d’un crédit immobilier ?

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques pour votre projet immobilier

Prise en compte nouvelle de la biodiversité

 

En conclusion, pour 2022 et 2023, les investisseurs restent confiants sur le maintien du marché de l’investissement avec un volume d’environ 24 milliards d’euros, sans pour autant retrouver les niveaux qui ont précédé la crise sanitaire, notamment grâce au résidentiel, la logistique, l’immobilier de santé et les bureaux dans Paris QCA. A souligner, le regain d’intérêt pour les hôtels et certains commerces, notamment les retail parks et boutiques pieds d’immeuble.

Des investissements qui doivent désormais tenir compte des enjeux climatiques, dans un but de réduction des émissions carbone notamment. La prise en compte de la biodiversité apparaît également davantage dans les projets d’investissement, conclut ce baromètre.

Si les professionnels de l'investissement immobilier misent sur du logement neuf écologique, labellisé, favorisant la biodiversité, voilà des pistes à suivre pour les investisseurs particuliers.

Par Vincent Durand