Recherche d'articles

 
 
Actualités Edition du

Les propriétaires bailleurs lancent un appel au président Macron

IFI et propriétaire bailleur
Les propriétaires bailleurs lancent un appel à Emmanuel Macron, qu'ils accusent de vouloir tuer l'offre locative avec l'IFI.

Tags : Investissement immobilier, investissement locatif, propriétaire-bailleur, UNPI, IFI


« Ne tuez pas l’offre locative ! », voilà l’appel lancé par les propriétaires bailleurs de l’UNPI au président Macron, en ligne de mire : l’IFI, Impôt sur la Fortune Immobilière. Explications.

A la veille d’une rencontre avec les deux ministres de la Cohésion des territoires, Jacques Mézard et Julien Denormandie à l’Hôtel de Castries, le président de l'Union Nationale de la Propriété Immobilière, UNPI, Jean Perrin lance un appel au Président de la République. Dans un communiqué, l’UNPI invective Emmanuel Macron « Monsieur le Président, ne tuez pas l’offre locative ! ».
Pour l’une des principales instances représentatives des propriétaires bailleurs de l’hexagone, le projet de loi de finances pour 2018 « renforce considérablement la discrimination fiscale qui touche l’immobilier. Le précédent quinquennat a été catastrophique pour les propriétaires et l’immobilier en général, ne les enfoncez pas ! », insiste même l’UNPI.

L’IFI dans le viseur des bailleurs


Selon les bailleurs, la création de l’IFI, Impôt sur la Fortune Immobilière, et l’exclusion des revenus fonciers de la flat tax, crée une « discrimination fiscale qui pèse sur l’investissement locatif dont les bailleurs se détourneront ».
Pour Jean Perrin, « si d’un côté l’investissement locatif est taxé jusqu’à 100 % des revenus (IFI, IR, prélèvements sociaux, taxes foncières, charges incompressibles...), et de l’autre une taxe sur les investissements mobiliers est plafonnée à 30 % (prélèvements sociaux compris), les investisseurs arbitreront leur patrimoine rapidement ».
Pour l’UNPI, les nouveaux investisseurs seront détournés du marché locatif, créant alors une nouvelle contraction de l’offre locative privée. D’après les chiffres de l’Union Nationale de la Propriété Immobilière, 1,7 millions de logements sont mis à la location chaque année pour un stock de 6,5 millions de logements privés. « Si 20 % des biens sont retirés du marché en 2 ans, c’est plus de la moitié de l’offre locative privée qui disparait chaque année ! », calcule l’UNPI. D’autant plus dans les zones tendues, où l’offre locative est déjà réduite.  

Halte au matraquage fiscal !


Rappelant que si le logement coûte à l’Etat 41,7 Mds€/an, il lui rapporte 67,9 Mds€/an, rappelant qu’un tiers du parc privé loge des ménages à revenus modestes et que l’offre locative privée est 3 fois supérieure à celle du parc social, l’UNPI conclut : « Monsieur le Président, libérez les propriétaires des leurs contraintes réglementaires et fiscales, et vous aurez un véritable « choc d’offre » ! ». Objectif de l’UNPI : mettre fin au « matraquage fiscal » grandissant des bailleurs.

NOS PARTENAIRES A VOTRE SERVICE

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Crédit Immobilier
Simulation loi Pinel

Réalisez une simulation d'investissement loi Pinel 2017

Simulation loi Pinel
Simulateur Prêt à taux zéro 2016

Calculez gratuitement le montant de votre Prêt à Taux Zéro 2017

Simulation gratuite PTZ
bot