Recherche d'articles

 
 
Chiffres clés Edition du

Investissement immobilier : les loyers à la peine !

investissement locatif
Les loyers et la mobilité résidentielle reculent en 2017 selon l'observatoire Clameur, qui note aussi un recul des travaux d'amélioration-rénovation.

Tags : Investissement immobilier, investissement locatif, loyer, Clameur


Après l’embellie de 2015, le marché locatif est de nouveau à la peine en 2017 avec une baisse de la mobilité et des loyers qui ne redécollent pas, selon l’observatoire Clameur.

« Le marché locatif privé s’enfonce dans la récession », c’est par ces termes que Michel Mouillart débute sa note de conjoncture de l’immobilier locatif à fin novembre 2017. Tant la mobilité résidentielle, que le nombre de nouveaux contrats de bail, que le niveau des loyers sont à la peine, selon l’observatoire Clameur.
Ainsi, depuis le début de l’année 2017, l’activité du marché locatif privé recule rapidement : le nombre des baux nouveaux signés depuis janvier a diminué de 4.7 %, en glissement annuel et même de 7.2 % depuis 2015. Du coup, le taux de mobilité résidentielle, c’est-à-dire la proportion de logements du secteur locatif privé qui sont remis chaque année sur le marché, est redescendu sous sa moyenne de longue période, pour s’établir à 28.4 % à fin
novembre 2017.
Dans le même temps, après plusieurs années d’hésitations puis de recul, les loyers de marché sont en diminution de 0.1 %, depuis le début de l’année, alors que le rythme de l’inflation a nettement rebondi depuis un an. Hors inflation, les loyers de marché reculent donc de 1.2 % sur un an : « c’est donc la deuxième fois depuis 1998 que les loyers enregistrent une telle baisse : l’autre fois, c’était en 2008 » lors de la crise des subprimes, rappelle l’observatoire Clameur. Pour l’ensemble du marché, les loyers n’ont progressé que de 0.2 % par an, en moyenne de 2013 à 2017, donc moins vite que l’inflation : + 0.5 % en moyenne, chaque année d’après l’INSEE.

La plupart des grandes villes toujours en hausse


Si on se limite aux 20 premières villes par le nombre des habitants, dans trois quarts d’entre elles les loyers baissent ou augmentent moins vite que l’inflation depuis le début de l’année. De plus, depuis 2013, dans 70 % de ces villes de plus de 148 000 habitants, les loyers de marché ont baissé ou augmenté moins vite que l’inflation. Depuis 2013, les loyers ont même reculé à Angers, Grenoble, au Havre, à Marseille, Rennes, Saint-Étienne et Toulon. Et ils n’ont que très faiblement progressé à Lille et Strasbourg ; voire à Dijon, Montpellier, Nantes, Nîmes et Toulouse. Hormis Nice où les loyers depuis 2013 ont augmenté de 1.8 %, ailleurs, la hausse est plutôt ralentie. Même à Paris, zone tendue par excellence, les loyers ont gagné + 1.1 % en 4 ans.
Depuis le début de l’année 2017, la baisse quasi-générale des loyers constatée entre deux locataires équivaut à une perte de loyer de 5 €/mois sur les loyers en France entière : de 6 €/mois sur Strasbourg, de 9 €/mois sur Lille, de
10 €/mois sur Marseille et même de 12 €/mois sur Caen. Une perte qui n’incite pas les propriétaires-bailleurs a effectué des travaux d’amélioration-rénovation entre deux locataires. Depuis le début de 2017, l’effort d’amélioration et d’entretien des logements recule de nouveau : à 14.5 % des relocations concernées, très en deçà de sa moyenne de longue période et surtout à son point le plus bas de ces 20 dernières années.

Les plus fortes évolutions de loyers en 2017 dans les grandes villes


Nice : 16,4 €/m² : + 2,4 %
Lyon : 13,1 €/m² : + 2,3 %
Montpellier : 14 €/m² : + 2 %
Nîmes : 10,6 €/m² : + 2 %
Lille : 13,9 €/m² : + 1,4 %
Paris : 25,5 €/m² : + 1 %
Reims : 11,9 €/m² : + 0,5 %
Nantes : 12,3 €/m² : + 0,4 %
Strasbourg : 12,5 €/m² : + 0,4 %
Toulouse : 12,1 €/m² : + 0,3 %
Saint Etienne : 7,8 €/m² : + 0,3 %
Toulon : 10,8 €/m² : + 0,3 %
Dijon : 11,1 €/m² : + 0,2 %

Les grandes villes où les loyers baissent en 2017


Bordeaux : 13,1 €/m² : - 0,3 %
Angers : 10,4 €/m² : - 1,2 %
Villeurbanne : 12 €/m² : - 1,8 %
Marseille : 12,1 €/m² : - 1,9 %
Grenoble : 11,8 €/m² : - 2 %
Rennes : 11,7 €/m² : - 3,7 %
Le Havre : 10,7 €/m² : - 3,8 %
Source : observatoire Clameur

NOS PARTENAIRES A VOTRE SERVICE

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Crédit Immobilier
Simulation loi Pinel

Réalisez une simulation d'investissement loi Pinel 2017

Simulation loi Pinel
Simulateur Prêt à taux zéro 2016

Calculez gratuitement le montant de votre Prêt à Taux Zéro 2017

Simulation gratuite PTZ
bot