Recherche d'articles

 
 
Chiffres clés Edition du

Investissement locatif : des différences importantes entre métropoles

investissement immobilier
Il fallait fin 2017 de 15 jours à Lille à 72 jours à Marseille pour trouver un nouveau locataire.

Tags : Investissement immobilier, investissement locatif, loyer, FNAIM


L’Observatoire statistique des locations, OSLO, de la FNAIM dresse l’état des lieux du marché locatif dans les grandes villes françaises et les disparités sont très importantes, malgré leur statut de « grandes villes ».

Il faut entre 15 jours à Lille et 72 jours à Marseille pour retrouver un locataire, selon l’Observatoire statistique des locations, OSLO, de la FNAIM. Preuve que les disparités sont nombreuses entre les 10 plus grandes agglomérations françaises.
Les différences sont aussi de l’ordre des loyers. Les loyers médians varient entre 11,5 €/m² et 19,6 €/m² au troisième trimestre 2017 lors d’une relocation dans ces agglomérations de plus de 500 000 habitants. En effet,
alors que Paris a récemment battu des records en termes de prix de vente immobiliers, c’est logiquement la ville la plus chère en matière de loyer.

Quel loyer à la relocation dans Paris ?


Se loger dans la capitale coûte ainsi en moyenne 19,6 €/m², soit un loyer de près de 800 € pour un deux-pièces de 40 m², par exemple. Là encore avec de fortes disparités selon les arrondissements mais aussi selon la typologie des appartements. Plus les logements sont grands, plus le loyer diminue ; la moyenne étant de 17 €/m² pour les trois-pièces. Inversement, plus ils sont de petite surface, plus ils sont relativement chers : pour louer un studio, il faut ainsi débourser 25 €/m² en moyenne, soit 500 € pour 20 m².
Cette cherté des petites surfaces s’explique par une demande plus forte, mais aussi par une plus grande rotation des locataires. Souvent loués par les étudiants, les studios sont parfois inoccupés pendant les deux mois d’été… Les bailleurs « se rattrapent » avec un loyer plus élevé.
Mêmes principes dans les autres grandes capitales régionales avec Nice qui affiche une moyenne de 15,7 €/m² ; Marseille-Aix de 13,1 €/m² ; Lille et Bordeaux de 12,6 €/m² ; Toulon de 12,3 €/m² ; Lyon de 12,2 €/m² ; Toulouse de 11,7 €/m² et enfin Grenoble et Nantes de 11,5 €/m². Selon les villes, l’écart de prix des loyers au mètre carré en fonction de la taille des logements varie aussi. Ainsi, si les deux-pièces sont 17 % plus chers que les studios à Toulon, ils coûtent 45 % de plus à Lyon.

5 fois plus de temps pour trouver un locataire à Marseille qu’à Lille


Côté délais de location, les différences entre les villes sont donc spectaculaires : il faut presque 5 fois plus de temps à un bailleur marseillais pour trouver un locataire qu’à un bailleur lillois, de 15 à 72 jours. Dans les autres grandes villes, les délais atteignent 34 jours à Bordeaux, 35 jours à Nantes, 44 jours à Lyon, 52 jours à Nice et Toulon, 57 jours à Toulouse, 59 jours à Paris et 66 jours à Grenoble.
Avec des loyers plus chers dans le cœur des agglomérations, il est parfois plus court de trouver un locataire en périphérie que dans le centre-ville, observe OSLO. Exemple à Nice, où avec un loyer médian quasi-identique entre centre-ville et périphérie à 745 €, les délais de relocation passent de 55 jours au cœur de Nice à 49 jours en périphérie. Idem à Toulouse, où le loyer médian diffère entre 12,4 €/m² en centre-ville et 10,2 €/m² en périphérie et où il est plus facile de relouer en extérieur de la ville rose : 45 jours en périphérie pour 64 jours en centre-ville.

NOS PARTENAIRES A VOTRE SERVICE

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Crédit Immobilier
Simulation loi Pinel

Réalisez une simulation d'investissement loi Pinel 2018

Simulation loi Pinel
Simulateur Prêt à taux zéro 2016

Calculez gratuitement le montant de votre Prêt à Taux Zéro 2018

Simulation gratuite PTZ
bot