Recherche d'articles

 
 
Conseils pratiques Edition du

Acheter de l’immobilier après 50 ans, c’est possible !

devenir propriétaire à plus de 50 ans
Effectuer un achat immobilier à plus de 50 ans, c'est possible et c'est même de plus en plus courant, tout en empruntant.

Tags : Immobilier, achat immobilier, logement, crédit immobilier, devenir propriétaire, senior, Vousfinancer


Investir dans l’immobilier et donc emprunter après 50 ans, c’est encore possible, selon le courtier Vousfinancer, qui a étudié le profil des emprunteurs seniors. Explications et conseils pratiques.

17 % des emprunteurs dans l’immobilier ont plus de 50 ans… mais alors qui sont ces acquéreurs seniors de plus en plus nombreux qui franchissent le pas à quelques années de la retraite, voire déjà à la retraite ?
Même si les conditions d’emprunt et notamment d’assurance emprunteur sont plus compliquées que pour un jeune couple primo-accédant, il est encore possible d’emprunter à 60 ans, voire 70 ans, selon le courtier Vousfinancer. En effet, le courtier a passé au crible le profil de ces emprunteurs seniors, qui avec l’allongement de la vie, sont de plus en plus vieux.

+ 6 points d’emprunteurs seniors en 5 ans


Chez Vousfinancer, près de 17 % des emprunteurs ont plus de 50 ans, alors qu’ils n’étaient que 11 % il y a 5 ans…  Mais seulement 4 % dépassent actuellement l’âge de 60 ans. En cause notamment, le passage à l’âge de la retraite, avec la baisse de revenus que cela engendre, pouvant aller de 15 à 40 % selon les cas.
« Si la part des plus de 50 ans qui empruntent a fortement augmenté depuis 5 ans, seuls 3 % de nos clients sont retraités au moment de la souscription d’un crédit… mais ils sont beaucoup à emprunter quelques années avant, justement pour se constituer un patrimoine et préparer leur retraite ! » analyse Jérôme Robin, directeur général de Vousfinancer.
Chez ce courtier, l’âge moyen des emprunteurs chez les plus de 50 ans est de 57 ans, avec un montant moyen du projet de presque 265 000 €, avec un fort apport personnel de 53 200 € et un montant moyen financé de presque 215 000 €. La durée du prêt est plutôt courte : 15 ans et 3 mois en moyenne, avec un taux moyen de 1.49 %.

Les acquéreurs seniors sont de bons clients pour les banques

 
Il n’est donc jamais trop tard pour emprunter mais mieux vaut le faire tout de même lorsqu’on est encore en activité, ce qui est le cas pour la majorité des Français de 60 ans ! D’autant que les seniors sont de bons clients pour les banques : ils ont de l’apport, des assurances-vie et sont déjà propriétaires, ce qui offre des garanties pour les établissements bancaires. Ils empruntent sur des durées assez courtes et ont des charges souvent plus faibles car ils n’ont plus d’enfants à charge…
Il y a tout de même un « revers à la médaille », explique Sandrine Allonier, « ils sont déjà bancarisés, ils peuvent avoir des problèmes de santé entrainant un coût d’assurance plus élevé pouvant les rendre difficilement finançables, et des revenus qu’il faut anticiper à la baisse au moment de la retraite », explique la directrice des relations banques de Vousfinancer.

Comment emprunter en tant que senior ?


Concrètement, lorsque l’emprunteur a plus de 50 ou 55 ans, selon les établissements, pour anticiper la baisse de revenus au moment du passage à la retraite, la banque peut ne prendre en compte que 70 % des revenus nets dans le calcul de l’endettement.
Pour autant, les seniors ont tout intérêt à emprunter plutôt qu’à mobiliser toute leur épargne s’ils veulent investir dans l’immobilier d’après le courtier.
D’abord car les taux sont très bas, surtout sur les durées courtes : en moyenne 1,10 % sur 10 ans et 1,35 % sur 15 ans. En outre, les taux de crédit ne dépendent pas de l’âge de l’emprunteur, sauf réduction exceptionnelle pour les moins de 35 ans, mais uniquement de l’apport ou des revenus. En empruntant, ils bénéficient de l’effet levier du crédit et en cas de décès, le bien immobilier est remboursé intégralement par l’assurance et transmis aux ayants-droits… C’est donc aussi une façon de préparer sa succession.

La clé d’un achat immobilier pour un senior : l’assurance emprunteur


Plus que le taux ou la durée du prêt immobilier, c’est bien l’assurance emprunteur qui est la clé d’un crédit immobilier après 50 ans. Selon le courtier, la plupart des banques acceptent de couvrir l’emprunteur en assurance groupe jusqu’à 75 ans, âge de fin de prêt. On peut donc théoriquement emprunter à 55 ans sur une durée de 19 ans…
A titre indicatif, globalement en moyenne et sans surprime liée à un problème de santé spécifique, les taux d’assurance pour un crédit sur 10 ans pour un emprunteur de 50 ans vont de 0,40 % à 0,60 %, alors qu’à plus de 60 ans, ils atteignent le double, entre 0,80 et 1,20 %. D’où l’intérêt d’opter pour un courtier afin de négocier son taux, mais surtout son assurance emprunteur pour éviter de dépasser le taux d’usure ce qui rend le client non finançable.
« Dans certains cas de maladies, chroniques ou non, la surprime est telle qu’il vaut mieux opter pour un financement sans assurance, en prenant un autre bien en garantie par exemple, ou en assurant seulement le conjoint le plus jeune ou en bonne santé », conseille Sandrine Allonier.
Si trois-quarts des plus de 65 ans sont déjà propriétaires de leur résidence principale, le courtier confirme qu’il vaut mieux acheter le plus tôt possible pour ne pas avoir à le faire à la retraite, et dans l’idéal même ne plus avoir de charges d’emprunt mensuelles, afin de pouvoir investir dans d’autres biens immobiliers en tant que senior.

NOS PARTENAIRES A VOTRE SERVICE

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Crédit Immobilier
Simulation loi Pinel

Réalisez une simulation d'investissement loi Pinel 2018

Simulation loi Pinel
Simulateur Prêt à taux zéro 2016

Calculez gratuitement le montant de votre Prêt à Taux Zéro 2018

Simulation gratuite PTZ
bot