Recherche d'articles

 
 
Conseils pratiques Edition du

Impôt 2019 : comment réduire vos impôts grâce à l’immobilier neuf ?

défiscalisation et immobilier neuf
Malgré l'année blanche fiscale, il est toujours possible de réduire ses impôts grâce à l'immobilier neuf. © Fotolia

Tags : Défiscalisation, impôt, impôt 2019, prélèvement à la source, loi Pinel, Censi-Bouvard, loi Malraux, LMNP


Malgré l’année blanche fiscale et le prélèvement à la source, la défiscalisation immobilière est toujours de mise pour réduire vos impôts. En effet, dispositif Pinel ou Censi-Bouvard, LMNP ou loi Malraux permettent de payer moins d’impôts. Tour d’horizon de ces solutions de défiscalisation.

Loi Pinel, dispositif Censi-Bouvard, loi Malraux, loueur de meublés… les dispositifs pour réduire vos impôts tout en se constituant un patrimoine immobilier existent toujours malgré l’année blanche fiscale et le prélèvement à la source. 

Défiscaliser avec la loi Pinel


Si vous avez acheté un logement neuf pour le louer depuis le 1er septembre 2014, vous pouvez prétendre à la réduction d’impôts du dispositif Pinel. La défiscalisation est de 12 à 21 %, selon la durée d’engagement de location de ce bien immobilier, entre 6 et 12 ans, plafonnée à un prix d’achat de 300 000 €. 
Inutile de se décider immédiatement sur l’engagement de durée de location. En effet, il est possible de prendre un premier engagement de location de 6 ans, puis de le prolonger deux fois pour 3 ans, voire de s’engager à louer pendant 9 ans, puis de le prolonger une seule fois de 3 ans. 


Bon à savoir : pour les investissements Pinel, il est possible de louer à ses propres ascendants ou descendants, s’ils respectent certains plafonds de ressources du locataire.
A noter que le dispositif Pinel est prolongé jusqu’au 31 décembre 2021. Il est possible de réaliser deux investissements Pinel par an, dans la limite de 300 000 € ; mais il entre dans le calcul du plafond des niches fiscales de 10 000 €.

Réduire ses impôts avec le dispositif Malraux


Investir dans un logement en rénovation, situé dans un secteur sauvegardé peut permettre grâce au dispositif Malraux de réduire ses impôts de 30 %. Une défiscalisation qui porte sur les dépenses liées à la rénovation de ce logement ou de cet immeuble, avec un plafond désormais pluriannuel à partir de l’année de délivrance de l’autorisation des travaux, soit jusqu’à 4 ans et 400 000 € de travaux et donc 120 000 € d’avantage fiscal. L’investisseur pourra donc déclarer jusqu’à 400 000 € de travaux sur un, deux, trois ou quatre années. En contrepartie, l’investisseur s’engage à louer le bien remis à neuf pendant 9 ans.

 
Bonne nouvelle : le dispositif Malraux n’entre pas dans le calcul du plafond global des niches fiscales.

Défiscaliser avec le dispositif Censi-Bouvard


Les investisseurs achetant des logements neufs ou réhabilités dans des résidences services, type résidence senior, résidence étudiante ou EHPAD… peuvent bénéficier d’un bonus fiscal jusqu’à 33 000 € sur 9 ans, soit plus de 3 600 € de réduction d’impôt chaque année. Le dispositif Censi-Bouvard est ainsi privilégié par les primo-investisseurs.


Prorogé jusqu’à fin 2021, l’amendement Censi-Bouvard permet de défiscaliser 11 % du prix d’acquisition d’un bien immobilier neuf dans une résidence services, prix d’acquisition plafonnée à 300 000 €. En contrepartie, l’investisseur s’engage à louer le bien en meublé, par le biais d’un bail commercial avec l’exploitant de la résidence services, durant au minimum 9 années.
A noter que le dispositif Censi-Bouvard entre lui dans le calcul du plafond des niches fiscales de 10 000 €. 


Louer en meublé pour réduire ses impôts


Régime fiscal existant depuis 1949, le statut de LMNP pour Loueur de Meublé Non Professionnel a fait ses preuves au fil des années pour défiscaliser une partie des revenus locatifs. Ce régime fiscal permet de se constituer un patrimoine immobilier tout en réduisant ses impôts. 
Concrètement, il suffit de mettre en location un bien immobilier meublé à usage d’habitation, notamment dans une résidence services, pour obtenir le statut de Loueur en Meublé Non Professionnel. Les recettes locatives ne doivent pas excéder 23 000 € par an ou la moitié des revenus du ménage pour bénéficier de ce statut et ses avantages. L’investisseur peut alors profiter d’un abattement forfaitaire de 50 % sur les revenus fonciers. Abattement qui peut être porté à 71 % pour une location meublée touristique classée, comme dans une résidence de tourisme par exemple. 
Par Vincent Durand

NOS PARTENAIRES A VOTRE SERVICE

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Crédit Immobilier
Simulation loi Pinel

Réalisez une simulation d'investissement loi Pinel 2019

Simulation loi Pinel
Simulateur Prêt à taux zéro 2016

Calculez gratuitement le montant de votre Prêt à Taux Zéro 2019

Simulation gratuite PTZ
bot