200 Pass Propriété à saisir !

Recherche d'articles

 
 
Interviews Edition du

Jean-Marc Trihan, Lamotte : « Rennes et Nantes trustent l'appétence des investisseurs dans le Grand Ouest »

Jean Marc Trihan, Lamotte Immobilier
Jean-Marc Trihan, PDG du groupe Lamotte, promoteur historique en Bretagne et dans tout le Grand Ouest.

Tags : Immobilier neuf Bretagne, Lamotte, promoteur immobilier


PDG du groupe Lamotte, promoteur historique en Bretagne et dans tout le Grand Ouest désormais, Jean-Marc Trihan, évoque l’attractivité de Rennes et des grandes métropoles en général dans le dynamisme de l’immobilier neuf; mais aussi la nécessité de toujours innover pour répondre à la demande des clients.

- De façon générale, comment se porte l’immobilier neuf en Bretagne et dans le Grand Ouest ? Encore plus qu’avant, Rennes semble dominer le marché ?

« C’est une période dynamique pour les ventes de logements neufs en général et en particulier dans les grandes villes. Rennes et Rennes Métropole représentent une belle majorité des ventes de logements neufs en Bretagne. Viennent ensuite les marchés de Vannes et Lorient. Brest et Saint-Brieuc sont des marchés plus mineurs.
Nantes est dans la même situation que Rennes. L’agglomération truste la plupart des ventes de logements neufs, surtout aux investisseurs. L’axe de Nantes à Saint-Nazaire est le plus significatif des Pays de Loire. Angers offre aussi de bonnes dispositions. »

- Outre Rennes, quelles sont les villes qui dynamisent davantage le marché du neuf dans votre région ? Où investir si on s’intéresse à la Bretagne et au Grand Ouest ?

« Les marchés nantais et rennais représentent aujourd’hui 65 à 70 % des ventes à investisseurs et pour cause. Si l’on regarde la répartition des ventes sur les deux dernières années, il y a une grosse appétence des investisseurs pour Rennes et Nantes intra-muros.
Ces deux villes-là offrent une image sérieuse pour des investisseurs qui recherchent de la sécurité, tant locative que sur la valeur future des logements. Rennes et Nantes connaissent peu de vacance locative et elles ont des valeurs des logements qui tiennent.
Sauf si l’on a d’autres projets par la suite, comme de la villégiature après la période imposée de location, sur Saint-Malo ou Vannes par exemple, il faut plutôt s’orienter sur ces deux grandes métropoles. »

- Comment se déroule l’année 2016 plus précisément pour le groupe Lamotte ?

« C’est tout à fait conforme à nos objectifs. Nous devrions réaliser 800 ventes de logements neufs en 2016, à quoi il faut ajouter 200 maisons neuves. Comme nos concurrents, le niveau des ventes actuel est très intéressant. Il y a même désormais une tension sur le marché des travaux avec des entreprises de plus en plus prises localement pour réaliser les chantiers. Autre signe de cette forte reprise des ventes : la hausse des prix du foncier, comme toujours quand le marché se porte mieux.
Il y a encore quelques mois, nous avions entre 14 et 15 mois de stock disponible à la vente, nous sommes descendus à 7 mois sur Rennes et Rennes Métropole, compte tenu du rythme de ventes. Ce très fort niveau des ventes fait que les promoteurs recherchent des terrains pour renouveler leur stock, ce qui fait grimper les prix. Ce n’est pas une bonne chose alors qu’il est déjà difficile de fournir des produits accessibles pour l’accession à la propriété. »


Quelles perspectives pour la fin d’année, mais aussi déjà pour 2017 avec les présidentielles ?


« A chaque période électorale, c’est troublé pour les investisseurs. Cependant, contrairement à d’autres élections, nous aurons un contexte favorable puisque nous savons déjà que le dispositif Pinel sera reconduit jusqu’à fin 2017. Cela permet de la lisibilité sur toute l’année.
Quoi qu’il en soit, je pense tout de même que 2017 sera une année “entre deux eaux”, même si pour une fois et c’est très important, nous avons cette constance apportée par la prorogation annoncée du dispositif Pinel. »

- Vous communiquez actuellement avec des campagnes dédiées au PTZ, prêt à taux zéro, pour les primo-accédants, pourquoi cet axe ?

«  Nous ne fabriquons pas que de
résidence étudiante Saint-Nazaire
Soléane, résidence étudiante à Saint-Nazaire, symbole du moment de la stratégie du groupe Lamotte en matière de résidences avec services.
petits logements pour les investisseurs. Nous allons bien sûr jusqu’aux cinq-pièces et nous avons une part importante de nos ventes en maisons individuelles. Pour les appartements neufs, environ 800 ventes par an, il y a une répartition de 35 % d’accédants et 65 % d’investisseurs. Pour les maisons neuves, cela grimpe à 95 % d’accédants à la propriété. Cela représente donc beaucoup d’accédants sur le total de nos ventes, presque la moitié. »


- Le créneau de la maison reste toujours fort en Bretagne et dans le Grand Ouest et notamment chez Lamotte !

« Cela reste toujours un vecteur fort chez Lamotte. Un marché qui est reparti depuis 24 mois environ grâce à la baisse des prix des carburants, car c’est un marché lié aux coûts de déplacement des ménages. Il y a en effet une corrélation entre les envies de posséder une maison extérieure à la ville et ce coût de déplacement et c’est actuellement plutôt favorable au marché de la maison neuve.
Ce marché profite aussi de l’intensification des transports en commun autour des grandes villes. Il y a par exemple davantage de TER pour relier Rennes. Là encore, cela donne davantage de possibilités d’acheter une maison dans de petites ou villes moyennes.
Exemples à Vitré ou Montfort autour de Rennes. Ces villes deviennent des pôles d’attraction pour toutes les communes autour grâce à ce renforcement des trains régionaux. De quoi permettre des changements de vie. »

- Quelle est la stratégie du groupe Lamotte pour faire la différence face à ces confrères sur le marché du neuf ? Etre encore davantage en pointe sur l’innovation ? On le voit avec le prix de la Pyramide d’argent de l’innovation industrielle pour la maison container ; l’immeuble collectif en container près de Rennes, le logement connecté...

« Il y a toujours une envie de diversification et d’innovation dans le groupe Lamotte. Nous sommes toujours en recherche de mode d’habitat nouveau. Il s’agit de chercher des solutions pour construire plus vite et moins cher, toujours dans les normes acoustiques et thermiques en vigueur. Il y aura aussi bientôt les constructions passives ou Bepos, c’est-à-dire à énergie positive, on se doit d’essayer d’aller sur ce terrain-là. Il s’agit en effet de se démarquer, mais aussi de suivre la demande des clients qui évolue rapidement. Nous avons par exemple créer un espace client pour suivre la construction de son logement au plus près. Le logement neuf est un produit cher, il faut donc se forcer à proposer un produit moderne, être dans l’ère du temps. »

- Lors de notre dernier entretien, nous avions beaucoup évoqué la stratégie de votre groupe en termes de résidence services, notamment senior. Qu’en est-il aujourd’hui ?

« Notre positionnement dans les résidences seniors est une stratégie extrêmement intéressante. Nous en avons dorénavant 8 en fonctionnement avec un excellent taux de remplissage : 95 %. Notre objectif est d’ouvrir deux nouvelles résidences seniors chaque année, sous la marque Espace et Vie. Notre modèle fonctionne très bien avec de bons retours, tant de la part des investisseurs qui reçoivent les loyers que de la part des occupants, 86 ans de moyenne d’âge. Ce produit convient très bien au marché. De plus, cela permet de créer 20 CDI, Contrats à Durée Indéterminée, par résidence. Nous avons par exemple en ce moment Carré Nobilis à Rennes.
Nous sommes sur un autre modèle avec la résidence étudiante, car nous ne faisons pas de gestion en directe. Nous construisons par exemple pour le gestionnaire Dom’Etudes, une résidence à Rennes de plus de 300 lots, dont de grands logements pour permettre la colocation, baptisée Novalia. Nous commercialisons en ce moment une résidence étudiante, Soléane, à Saint-Nazaire.
logement neuf en container maritime
Des containers maritimes sont en train de se transformer en logements neufs, dans l'optique de réduire les délais et les coûts de construire.
Nous avons la chance d’avoir dans le Grand Ouest plusieurs villes
avec de forts effectifs d’étudiants. Nous profitons donc des opportunités qui s’offrent à nous pour créer de la résidence étudiante. »

- Quelles sont les opérations emblématiques de votre groupe en cet automne ?

« L’opération emblématique du moment est située dans le centre historique de Rennes, quai de l’Ille et Rance, à 200 mètres de la cathédrale, sur un site en jachère depuis une dizaine d’années. Nous avons réalisé un important travail avec la ville, les architectes des bâtiments de France. Nous avons lancé un concours d’architectes et ce sont finalement l’important cabinet Barré Lambot qui l’ont emporté. Il s’agit d’une opération, La Descente de Plélan, d’une quarantaine de logements neufs dont nous sommes très fiers. 
Le chantier de l’immeuble construit à partir de containers va lui se terminer d’ici un mois à la Chapelle-Thouarault. C’est une très bonne expérience en partenariat avec un bailleur social. Il y a en France une réglementation technique très protectrice, cela nécessite donc des adaptations pour assurer l’isolation au feu, l’isolation phonique et thermique; mais c’est très formateur.
Nous aurons aussi prochainement une opération de 400 logements neufs sur Nantes, en co-promotion. Une opération remarquable par sa taille et sa mixité. Nous lancerons une vingtaine de programmes neufs en 2017, ce qui est notre rythme annuel habituel. Nous espérons avoir deux ou trois nouvelles opérations en Ile-de-France.
La création de notre agence sur Bordeaux il y a maintenant trois ans avec une demi-douzaine de personnes sur place monte en puissance avec une cinquantaine de ventes de logements neufs cette année, cela devrait doubler en 2017. Notre objectif est que cela devienne l’équivalent de notre agence nantaise d’ici 5 ans. Nous ne pouvions pas se dire promoteur du Grand Ouest sans aller à Bordeaux. Il ne manquait plus que nous ! »

NOS PARTENAIRES A VOTRE SERVICE

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Crédit Immobilier
Simulation loi Pinel

Réalisez une simulation d'investissement loi Pinel 2017

Simulation loi Pinel
Simulateur Prêt à taux zéro 2016

Calculez gratuitement le montant de votre Prêt à Taux Zéro 2017

Simulation gratuite PTZ
bot