Recherche d'articles
 
 
Les informations de l'immobilier neuf : tout savoir de l'immobilier neuf
Le spécialiste pour trouver un logement neuf
Où ?
  • Pour habiter
  • Pour investir
  • Terrains
Trouver

Astuce : nos filtres en pages de résultats vous permettront d'affiner votre sélection

Conseils pratiques Edition du
Article Partenaire

Assurance emprunteur : comment faire des économies ?

assurance emprunteur prêt immobilier
L'assurance emprunteur est obligatoire en cas de prêt immobilier ; voici comment réduire son prix. © Adobe Stock

Obligatoire pour tout prêt immobilier, l'assurance emprunteur représente un coût proportionnellement non-négligeable dans le budget global d'un crédit. Voici comment réduire la note.



Avoir un projet comme investir dans l’immobilier avec pour objectif de devenir propriétaire rend obligatoire le fait de souscrire à une assurance emprunteur. Cette assurance vient pallier le remboursement du prêt en cas de souci. Il existe deux possibilités pour adhérer à une assurance emprunteur : opter pour celle de votre banque d’emprunt ou prendre celle d’une assurance externe. On vous en dit plus dans cet article. 


Faire des économies avec son assurance emprunteur

 

Lors d’un projet immobilier, que vous soyez primo-accédant ou non, vous allez certainement devoir contracter un prêt auprès d’une banque ou d’un courtier. Lors de cet emprunt, il vous sera demandé, et c’est obligatoire, de choisir son assurance emprunteur. La plupart du temps, les particuliers optent pour une offre proposée par leur banque. Étant donné la baisse régulière des taux d’emprunt, il est courant que les banques s’autorisent une plus grande marge lors de l’adhésion aux assurances. 
Pour limiter les frais liés à l’assurance, passer par un courtier s’avère intéressant. En effet, ils proposent une expertise rassurante sur le sujet. De plus, ils garantissent généralement des prix plus bas pour une couverture complète grâce à l’indépendance de leur statut. 

Gratuit, téléchargez notre guide

“ Acheter un logement neuf : mode d'emploi ”

  • Les avantages du neuf
  • Comment financer un logement neuf
  • Achat en VEFA, mode d'emploi
Veuillez renseigner votre adresse email dans ce champ pour télécharger notre guide.

Conformément au Règlement Général de Protection des Données – (UE) 2016/679., vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit, il vous suffit d'en faire la demande par mail (dpo@gao-communication.com) ou par voie postale à GAO-Communication, 3D allée Charles Péguy 74940 Annecy-Le-Vieux.


Les différents cas concernés 

 

Un contrat non adapté
Il s’agit de la cause la plus courante d’une assurance trop chère. Les contrats peuvent comprendre plusieurs garanties dont certaines facultatives, qui

ne sont pas forcément adaptées à vos besoins. Parmi ces garanties, il y a les obligatoires : 
•    en cas de décès ;
•    en cas de PTIA (Perte Totale et Irréversible d'Autonomie).
Il est alors inutile d’étendre ces garanties pour économiser des surprimes. 


Les conditions générales du contrat
Parmi les conditions générales d’un contrat d’assurance emprunteur, nous trouvons certaines qui sont obligatoires, dans le cas d’un prêt pour l’achat d'une résidence principale, comme les garanties ITT et ITP, pour Incapacité Temporaire Totale ou Partielle de Travail. Une nouvelle fois, ces garanties ne concernent pas tout le monde : si vous êtes à la retraite par exemple, vous n’en aurez pas besoin. 
Ainsi, opter pour une assurance externe à la banque vous offrira plus de flexibilité et s’appliquera en fonction de votre situation et vos besoins, pour un tarif plus juste et intéressant. 

 

Les cas spécifiques
La plupart des assurances emprunteurs souscrites avec la banque donnent accès à d’autres couvertures. Par exemple, celle protégeant des affections psychique ou disco-vertébrales amenant à un arrêt de l’activité professionnelle avec une période d’hospitalisation d’au moins 90 jours donne droit à des remboursements. 
De la même façon, ce type de détail est négociable auprès d’un courtier, alors qu’un contrat au sein d’une banque reste strict.

Besoin d’un crédit immobilier ?

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques pour votre projet immobilier


Les primes : comment les économiser ?

 

Comment les différencier ?
Il est important de considérer les différentes primes : fixes et variables. Voici leur mode de fonctionnement. Aussi appelées forfaitaires, les primes fixes offrent le mode de versement suivant : ce sont des versements réguliers vers votre assureur. Quant aux primes variables, elles commencent à des sommes élevées en début de prêt, pour diminuer pendant l’avancement du contrat jusqu’à arriver à des faibles montants en fin de contrat. 

 

Laquelle choisir ?
Pour comparer les primes fixes et variables, les moins chères restent les primes variables pour la plupart des emprunts. Cependant, il se peut que la prime forfaitaire soit plus avantageuse si vous obtenez une somme d’argent conséquent pouvant servir au remboursement de votre prêt. 
De cette façon, si vous avez le choix, pensez bien à ces deux options, qui selon votre situation, sont plus ou moins intéressantes. 
Vous connaissez désormais toutes les conditions et propositions existantes dans le cadre d’une assurance emprunteur. Retenez qu’il est le plus souvent intéressant de passer par un courtier pour avoir un choix plus éclairé pour votre assureur. La couverture de votre assurance sera plus adaptée à vos besoins et vous permettra des économies conséquentes sur votre prêt. 
Cependant, votre banque pourra également vous accompagner, mais vous posséderez moins de marge de manœuvre dans le choix de vos options et donc moins de chance de faire des économies pour votre assurance emprunteur. Dans un tel projet d’achat et donc d’emprunt, il est important de faire le bon choix et choisir le bon assureur emprunteur en se renseignant auprès de sa banque ou en passant par un courtier. 

Par Auteur invité