Recherche d'articles
 
 
Les informations de l'immobilier neuf : tout savoir de l'immobilier neuf
Le spécialiste pour trouver un logement neuf
Où ?
  • Pour habiter
  • Pour investir
  • Terrains
Trouver

Astuce : nos filtres en pages de résultats vous permettront d'affiner votre sélection

Conseils pratiques Edition du
Mise à jour le 18/02/2022

Crédit immo : comment faire baisser le coût de son assurance emprunteur ?

assurance emprunteur
L’assurance emprunteur couvre le remboursement des échéances de prêt en cas d’accident ou maladie. Pas obligatoire, elle reste indispensable.

Appelée assurance de prêt ou assurance emprunteur, elle est l’une des conditions d’octroi des prêts pour tout ceux qui ont un projet d’achat immobilier. Découvrez quel est son prix, ses conditions de souscription, ce que couvre l’assurance emprunteur d’un crédit immobilier, les conseils pour changer d’assurance de prêt…



Que ce soit pour acheter sa résidence principale, réaliser un investissement locatif, acquérir une résidence secondaire, le tout financé à crédit… l’assurance emprunteur est un passage obligé. Voici tout ce qu’il faut savoir sur la définition de l’assurance de prêt, son coût et les modalités pour changer d’assurance emprunteur.

 

C'est quoi l'assurance emprunteur ?

 

L'assurance emprunteur est une assurance qui garantit la prise en charge de tout ou partie d'un crédit immobilier en cas de problèmes graves, décès notamment. Cette prise en charge concerne tant les échéances de remboursement en cours que le capital restant dû. 

Il s’agit de se couvrir contre les risques de décès, la perte d’autonomie, l’invalidité permanente et l’incapacité de travail partielle ou totale, voire la perte d’emploi. L’assurance prendre alors en charge le remboursement des mensualités si survient un accident de la vie ou une maladie. 

 

Gratuit, téléchargez notre guide

“ Acheter un logement neuf : mode d'emploi ”

  • Les avantages du neuf
  • Comment financer un logement neuf
  • Achat en VEFA, mode d'emploi

Conformément au Règlement Général de Protection des Données – (UE) 2016/679., vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit, il vous suffit d'en faire la demande par mail (dpo@gao-communication.com) ou par voie postale à GAO-Communication, 3D allée Charles Péguy 74940 Annecy-Le-Vieux.

L’assurance emprunteur est-elle obligatoire ?

 

L’assurance emprunteur n’est pas une obligation légale, mais elle est exigée dans la quasi-totalité des prêts immobiliers par les établissements bancaires. Même si l’assurance emprunteur n’est donc pas obligatoire, notamment pour un crédit à la consommation, elle est indispensable pour bon nombre de prêts, ce qui en fait une condition d’octroi d’un crédit immobilier par exemple. Indispensable, car c’est aussi une sécurité pour vous et vos proches en cas d’accident de la vie ou de maladie. 

Lire aussi - Comment négocier avec un promoteur immobilier ?

 

Comment choisir son assurance de prêt ?

 

Il existe deux formules en matière d’assurance emprunteur d’un crédit immobilier :

- le contrat groupe proposé par la banque prêteuse, souvent moins intéressant ;

- une assurance de prêt individuelle, présentée par un assureur extérieur à la banque qui vous fournira le prêt, on parle alors de délégation d’assurance.

Les contrats d’assurance emprunteur comportent tous une garantie décès et invalidité, qu’elle soit totale ou partielle, à laquelle s’ajoute une facultative garantie perte d’emploi en cas de licenciement économique.

Bon à savoir : que vous optiez pour un contrat groupe ou une assurance individuelle, la banque prêteuse ne peut refuser le contrat d’assurance de prêt présenté, tant que les garanties de ce contrat sont au moins équivalentes à celles que l’établissement bancaire vous propose. Il ne peut vous facturer de frais de délégation.

 

Quels sont les avantages d'une assurance emprunteur individuelle ?

 

Si le contrat groupe reste majoritaire dans le monde de l’assurance de prêt, la délégation d’assurance offre pourtant plusieurs avantages aux emprunteurs. 

- premier avantage de la délégation d’assurance : cela permet de négocier, de faire jouer la concurrence notamment auprès de votre banque prêteuse et donc de faire baisser le coût de l’assurance de prêt.

- l’assurance emprunteur individuelle permet de profiter d’une couverture adaptée à vos besoins. Alors que certaines pratiques sportives peuvent être exclues des contrats de groupe, elles peuvent être couvertes par des contrats individuels.

- le principe de la délégation d’assurance peut être utilisé à plusieurs reprises, afin de renégocier le coût de cette assurance de prêt.

Lire aussi - Conseils pour négocier son prêt immobilier ?


Attention
: l’assurance emprunteur individuelle avantage plus les profils jeunes, non-fumeurs, en bonne santé. Les emprunteurs seniors auront intérêt à privilégier un contrat groupe car ils sont pensés pour le plus grand nombre.

 

Comment changer d’assurance emprunteur à tout moment ?

 

VIDEO - Comment obtenir un prêt immobilier ? © Trouver-un-logement-neuf.com
Des années que cela se tramait. Depuis la loi Lagarde de 2010, les modalités pour changer d’assurance emprunteur n’avaient fait qu’évoluer. Il y a eu la loi Hamon de 2014 qui permettait de changer d’assurance de crédit immobilier dans les 12 premiers mois après l’obtention du prêt, la loi Bourquin de 2018 autorisant le changement à date anniversaire. Sauf que les emprunteurs devaient respecter un certain délai, sans oublier les difficultés à connaître la date d’anniversaire du contrat à savoir, si c’était celle de l’offre de prêt ou du contrat d’assurance qui faisait foi. Là, plus de questions à se poser : les emprunteurs pourront changer d’assurance emprunteur à tout moment.

A partir du 1er juin 2022 pour les nouveaux prêts immobiliers et dès le 1er septembre 2022 pour tous les emprunts déjà en cours, il sera possible de changer d’assurance emprunteur sans délai. Plus la peine d’attendre une éventuelle date anniversaire. Il s’agit donc d’un nouveau droit de résiliation à tout moment des contrats d'assurance emprunteur. On parle alors de résiliation infra-annuelle de l’assurance emprunteur.

D’ailleurs, les nouvelles modalités législatives imposent le renforcement de l’information pour les assurés. Les banques et assurances devront informer annuellement de la possibilité de changer d’assurance emprunteur et des différentes solutions pour le faire.

 

Info en + : la nouvelle assurance emprunteur doit comporter au minimum les mêmes garanties que l’assurance de prêt que vous souhaitez résilier. Il s’agit du principe d’équivalence des garanties.

 

Assurance garantie emprunteur : quelle quotité ?

 

Qu’est-ce que la quotité d’une assurance emprunteur ? Il s’agit de répartir la couverture proposée par l’assureur entre les emprunteurs d’un même prêt. Avec une quotité de 50 % sur chacun des deux emprunteurs, « 50 % sur chaque tête », le décès d’un assuré entraînera le remboursement de la moitié du prêt, l’autre emprunteur devra continuer de régler sa part. Impossible de moduler cette quotité si vous empruntez seul en revanche.

L’addition des deux quotités doit représenter au minimum 100 %, mais chaque emprunteur peut opter pour une couverture à 100 %, soit 200 % au total : on parle alors d’une assurance à 100 % sur chaque tête. En cas de décès de l’un des assurés, le prêt immobilier sera donc remboursé dans sa totalité. Formule la plus coûteuse, c’est aussi la solution la plus sécurisante pour votre famille. 

 

Conseil en + : s’il est recommandé d’opter pour une quotité à plein, 100 % sur chaque tête, pour l’achat d’une résidence principale, ce n’est pas nécessaire pour une résidence secondaire qui pourra être revendu en cas de coup dur. Pour ce qui est le cas d’un investissement locatif, on pourra se contenter de 50 % par tête car les mensualités seront en partie couverte par le versement des loyers.

 

Assurance emprunteur : quel coût ?

 

D’après les calculs de la député Patricia Lemoine à l’origine de cette ouverture à la concurrence, cela pourrait permettre de réduire le coût de l’assurance emprunteur de 5 000 à 15 000 € sur la durée moyenne du contrat, en sachant qu’une assurance de prêt peut représenter jusqu’à 30 % du coût total d’un crédit immobilier. Une mesure positive donc pour le pouvoir d’achat des ménages, sans que cela ne coûte d’argent au budget de l’Etat.

« Les lois Hamon et Bourquin avaient déjà conduit les banques à proposer des offres d’assurance groupe plus compétitives notamment pour les jeunes, afin de limiter le risque de résiliation à court terme. La possibilité de résilier son assurance à tout moment va mettre encore davantage de concurrence dans le secteur de l’assurance de prêt et inciter encore les banques à proposer de meilleurs tarifs ou des garanties plus couvrantes au bénéfice de l’emprunteur », analyse Julie Bachet, directrice générale du courtier Vousfinancer.

assurance de prêt
Plus de questionnaire médical pour les jeunes emprunteurs, voilà la nouveauté 2022 du secteur de l'assurance de prêt. © Adobe Stock
Quoi qu’il en soit le coût d’une assurance emprunteur varie selon la somme empruntée, l’âge, la santé et le mode de vie de l’assuré, son risque professionnel. Concrètement, un jeune de 25 ans, non fumeur, salarié paiera moins cher, en proportion, qu’un fumeur de 55 ans, passionné de parapente, sans emploi. 

 

Quel est le taux d'une assurance emprunteur ?

 

Le taux d’une assurance emprunteur peut représenter jusqu’à deux points sur le taux d’endettement. Un taux d’endettement qui est désormais limité à 35 %, assurance de prêt comprise, pour une majorité des dossiers de prêt. « Depuis les recommandations du Haut Conseil de Stabilité Financière, HCSF, et encore plus depuis qu’elles sont juridiquement contraignantes, l’assurance de prêt, qui est désormais prise en compte dans le calcul du taux d’endettement, est un enjeu pour l’emprunteur car elle peut faire basculer un dossier au-delà des 35 % d’endettement », précise Sandrine Allonier, directrice des études de Vousfinancer.
 

Lire aussi - Comment calculer son taux d'endettement ?

 

Assurance emprunteur et questionnaire médical

 

Parmi les bonnes nouvelles de l’assurance emprunteur en 2022, il y a aussi la fin du questionnaire de santé pour les prêts inférieurs à 200 000 €. Alors que d’anciens malades étaient jusqu’ici bloqués dans leur projet immobilier et donc leur projet de vie, les parlementaires autorisent la fin du questionnaire médical pour les crédits immobiliers de moins de 200 000 €. Un montant maximal qui concerne la majorité des prêts immobiliers. Cela ira même jusqu’à 400 000 € lorsqu’il s’agit d’un achat en couple. Pour cela, il faudra que le prêt soit remboursé avant les 60 ans de l’emprunteur. 

Concrètement, ce sont donc essentiellement des jeunes emprunteurs, moins risqués, qui vont être concernés par la suppression du questionnaire médical, ou des couples qui empruntent 400 000 € à deux ou des emprunteurs plus âgés avec beaucoup d’apport qui n'ont besoin que d'un prêt inférieur à 200 000 € par personne.

 

Besoin d’un crédit immobilier ?

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques pour votre projet immobilier

Crédit immobilier et droit à l’oubli

 

Autre changement et non des moindres pour les emprunteurs, le délai du droit à l’oubli pour les anciens malades du cancer et de l’hépatite C passe à 5 ans, contre 10 ans jusqu’ici. Concrètement, les emprunteurs ayant souffert d’une pathologie cancéreuse n’auront plus à déclarer leur maladie à leur assureur 5 ans après la fin de leur protocole thérapeutique, au lieu de 10 ans. D’autres mesures concernant les pathologies chroniques sont attendus d’ici le courant de l’été. 

La suppression du questionnaire médical et le droit à l’oubli vont permettre à ceux qui ont un problème de santé ou en ont eu un ces dernières années de ne pas subir d’exclusions de garantie ou de surprimes qui viendraient faire augmenter fortement le taux de l’assurance. En effet, cela pourrait éviter pour de nombreux emprunteurs un taux d’endettement et un TAEG, taux annuel effectif global, qui, s’ils sont trop élevés, peuvent conduire à un refus de prêt à cause du niveau très bas des taux d’usure, selon le courtier VousFinancer. Quoi qu’il en soit cela va surtout faciliter les démarches pour la plupart des emprunteurs !

Voilà comment faire jouer la concurrence en matière d’assurance emprunteur et d’obtenir la meilleure assurance de prêt possible en fonction de votre profil. De quoi ainsi boucler plus facilement votre financement.

Par Céline Coletto

NOS PARTENAIRES A VOTRE SERVICE

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Crédit Immobilier
Simulation loi Pinel

Réalisez une simulation d'investissement loi Pinel 2022

Simulation loi Pinel
Simulateur Prêt à taux zéro 2016

Calculez gratuitement le montant de votre Prêt à Taux Zéro 2022

Simulation gratuite PTZ
bot