Recherche d'articles
 
 
Les informations de l'immobilier neuf : tout savoir de l'immobilier neuf
Le spécialiste pour trouver un logement neuf
Où ?
  • Pour habiter
  • Pour investir
  • Terrains
Trouver

Astuce : nos filtres en pages de résultats vous permettront d'affiner votre sélection

Dossiers Edition du

Pyramides d'Or 2021 : diaporama des meilleurs programmes neufs de l'année


La FPI, Fédération des Promoteurs Immobiliers, a décerné en cette mi-décembre le palmarès 2021 des Pyramides d’Or, récompensant les meilleurs projets immobiliers neufs de l’année. Tour d’horizon de ces opérations emblématiques de 2021.





Diaporama
<strong>Grand Prix National – Pyramide d’Or</strong> remis par FPI Socfim – Caisse d’Epargne<br><strong>ATAO Promotion & Open Partners : “Tour Tip” – Angers<br></strong>Architecte : Rolland & Associes<br>Issu de la consultation « <em>Imagine Angers </em>» lancée par la Ville, ce complexe innovant va fédérer la communauté du plateau des Capucins autour d’un écosystème dynamique, dans un objectif de parcours résidentiel, emploi et formation. Audacieuse dans son concept comme dans l’écriture des bâtiments, signée par l’agence Rolland et Associés, l’ensemble est porté haut par sa tour qui se dresse comme un arbre à la proue du nouveau quartier. Recouverte d’un exosquelette en béton autonettoyant écoresponsable, elle semble porter des branches… et elle est déjà l’un des symboles de la dynamique d’Angers.<br>Bâtiment plus bas, aux façades vitrées et au toit terrasse équipé de panneaux solaires, l’hyper lieu accueillera des étudiants et jeunes actifs, qui partageront des espaces de socialisation, de restauration, de coworking, un fab lab et des formations. Ce concept novateur vient en réponse aux difficultés de logements de beaucoup de jeunes, et va associer le réel et le virtuel via une plateforme de gestion. Quant à la résidence Joseph Mercier, également équipée d’un toit terrasse, elle accueillera les familles, primo locataires et primo accédants. L’opération se veut exemplaire et reproductible en matière de qualité environnementale et de développement durable. La technologie photocatalytique brevetée, notamment, permet de diminuer fortement la présence d’agents polluants.<br><strong>Louis Romieux, président ATAO Promotion</strong> « <em>Le château d’Angers est un des symboles historiques de la ville, nous espérons que la Tour TIP, qui constitue un nouveau signal fort dans le paysage, devienne le symbole de la jeunesse et de la capacité d’innovation de la métropole.</em> »<br><strong>Le programme neuf Tour Tip à Angers en chiffres</strong><br>9853 m² de surface plancher<br>Une tour de treize étages<br>Deux bâtiments de trois et cinq étages<br>225 logements, dont 183 logements jeunes actifs (marque Habitat Junior®) dans la résidence Campus Novus et 42 appartements familiaux, du 2 au 4 pièces, dans la résidence Joseph Mercier<br>270 m² d’espace de restauration<br>506 m² de bureaux et espaces détente<br>831 m² soit 25% de l’emprise foncière, réservée aux lieux de passages agrémentés d’arbres, et à la végétalisation<br>Date d’achèvement prévue : 31/08/2022

Grand Prix National – Pyramide d’Or remis par FPI Socfim – Caisse d’Epargne
ATAO Promotion & Open Partners : “Tour Tip” – Angers
Architecte : Rolland & Associes
Issu de la consultation « Imagine Angers » lancée par la Ville, ce complexe innovant va fédérer la communauté du plateau des Capucins autour d’un écosystème dynamique, dans un objectif de parcours résidentiel, emploi et formation. Audacieuse dans son concept comme dans l’écriture des bâtiments, signée par l’agence Rolland et Associés, l’ensemble est porté haut par sa tour qui se dresse comme un arbre à la proue du nouveau quartier. Recouverte d’un exosquelette en béton autonettoyant écoresponsable, elle semble porter des branches… et elle est déjà l’un des symboles de la dynamique d’Angers.
Bâtiment plus bas, aux façades vitrées et au toit terrasse équipé de panneaux solaires, l’hyper lieu accueillera des étudiants et jeunes actifs, qui partageront des espaces de socialisation, de restauration, de coworking, un fab lab et des formations. Ce concept novateur vient en réponse aux difficultés de logements de beaucoup de jeunes, et va associer le réel et le virtuel via une plateforme de gestion. Quant à la résidence Joseph Mercier, également équipée d’un toit terrasse, elle accueillera les familles, primo locataires et primo accédants. L’opération se veut exemplaire et reproductible en matière de qualité environnementale et de développement durable. La technologie photocatalytique brevetée, notamment, permet de diminuer fortement la présence d’agents polluants.
Louis Romieux, président ATAO Promotion « Le château d’Angers est un des symboles historiques de la ville, nous espérons que la Tour TIP, qui constitue un nouveau signal fort dans le paysage, devienne le symbole de la jeunesse et de la capacité d’innovation de la métropole. »
Le programme neuf Tour Tip à Angers en chiffres
9853 m² de surface plancher
Une tour de treize étages
Deux bâtiments de trois et cinq étages
225 logements, dont 183 logements jeunes actifs (marque Habitat Junior®) dans la résidence Campus Novus et 42 appartements familiaux, du 2 au 4 pièces, dans la résidence Joseph Mercier
270 m² d’espace de restauration
506 m² de bureaux et espaces détente
831 m² soit 25% de l’emprise foncière, réservée aux lieux de passages agrémentés d’arbres, et à la végétalisation
Date d’achèvement prévue : 31/08/2022

<strong>Pyramide de l’Innovation Industrielle</strong> remis par GIP<br><strong>QUARTUS Résidentiel : “Les jardins d'embruns” - Biganos<br></strong>Architecte : Joly & Loiret<br>Aux portes du bassin d’Arcachon, à la croisée entre la lagune océanique et les landes gasconnes, cette résidence novatrice, organisée autour d’une « <em>micro-forêt urbaine</em> », n’utilise que des matériaux géosourcés : utilisation massive de la terre crue, fibres végétales et chaux naturelle en façade. Tous traversants, les logements bénéficient d’une ventilation naturelle optimale et d’un système de coursives à deux niveaux qui permettent de limiter l’utilisation des ascenseurs. Conçu par l’architecte Joly & Loiret, le projet valorise les ressources et savoir-faire locaux, avec la mise en place d’un système de production de briques extrudées quasi-industriel produites localement. C’est la première opération du projet de régénération de la ZAC Nouvelle R, portée par Aquitanis, qui ambitionne d’offrir 700 logements durables pour tous, des espaces et équipements publics, dont le parc du Pin qui s’intégreront dans une ambitieuse « <em>ville nature </em>» et partagée.<br><strong>Guillaume Augier, directeur de territoire Nouvelle Aquitaine Quartus</strong><br>« <em>Ce projet réinvente l'habitat d'aujourd'hui en utilisant les procédés naturels d'hier, qui apportent un vrai confort de vie, de santé, et affichent un excellent bilan carbone ! Les logements sont de qualité tout en restant abordables, et font la démonstration du potentiel de la terre crue, ressource abondante, locale, dénuée de COV, régulatrice naturelle d’humidité et de température, esthétique et recyclable à l’infini !</em> »<br><strong>Le programme neuf Les Jardins d'Embruns à Biganos en chiffres<br></strong>5 648 m² de surface plancher<br>14 hectares de ZAC (aménageur : Aquitanis)<br>30 000 briques de terre extrudées soit 150 m3 de terre crue mis en œuvre<br>7 immeubles<br>83 logements dont 93 % traversants<br>3 334 m² d’espaces extérieurs, soit plus de 50 % de l’emprise du terrain<br>118 places parking<br>date d'achèvement prévue pour le chantier : 1er trimestre 2023

Pyramide de l’Innovation Industrielle remis par GIP
QUARTUS Résidentiel : “Les jardins d'embruns” - Biganos
Architecte : Joly & Loiret
Aux portes du bassin d’Arcachon, à la croisée entre la lagune océanique et les landes gasconnes, cette résidence novatrice, organisée autour d’une « micro-forêt urbaine », n’utilise que des matériaux géosourcés : utilisation massive de la terre crue, fibres végétales et chaux naturelle en façade. Tous traversants, les logements bénéficient d’une ventilation naturelle optimale et d’un système de coursives à deux niveaux qui permettent de limiter l’utilisation des ascenseurs. Conçu par l’architecte Joly & Loiret, le projet valorise les ressources et savoir-faire locaux, avec la mise en place d’un système de production de briques extrudées quasi-industriel produites localement. C’est la première opération du projet de régénération de la ZAC Nouvelle R, portée par Aquitanis, qui ambitionne d’offrir 700 logements durables pour tous, des espaces et équipements publics, dont le parc du Pin qui s’intégreront dans une ambitieuse « ville nature » et partagée.
Guillaume Augier, directeur de territoire Nouvelle Aquitaine Quartus
« Ce projet réinvente l'habitat d'aujourd'hui en utilisant les procédés naturels d'hier, qui apportent un vrai confort de vie, de santé, et affichent un excellent bilan carbone ! Les logements sont de qualité tout en restant abordables, et font la démonstration du potentiel de la terre crue, ressource abondante, locale, dénuée de COV, régulatrice naturelle d’humidité et de température, esthétique et recyclable à l’infini ! »
Le programme neuf Les Jardins d'Embruns à Biganos en chiffres
5 648 m² de surface plancher
14 hectares de ZAC (aménageur : Aquitanis)
30 000 briques de terre extrudées soit 150 m3 de terre crue mis en œuvre
7 immeubles
83 logements dont 93 % traversants
3 334 m² d’espaces extérieurs, soit plus de 50 % de l’emprise du terrain
118 places parking
date d'achèvement prévue pour le chantier : 1er trimestre 2023

<strong>Pyramide de l’Immobilier d’Entreprise</strong> remis par la SMABTP<br><strong>WO2 : “Marcadet” - Paris<br></strong>Architecte : Frédéric Chartier – Chartier-Dalix<br>Une bulle d’oxygène au-dessus de la Butte Montmartre : ce programme ambitieux reverdit le 18ème arrondissement, grâce à ses toits potagers et ses grandes terrasses végétalisées. À 150 mètres de la station de métro, c’est une oasis bas carbone, conçue par l’architecte Frédéric Chartier de l’agence Chartier-Dalix. Construite en bois massif, matériau biosourcé et stockeur de carbone, elle vient s’accrocher sur un socle existant en béton. Son empreinte environnementale est ainsi minimale. <br>Majestueux et impressionnant, le vaste hall d’accueil vitré remet à l’honneur une fresque monumentale réalisée en 1971 par Maurice Calka. Restaurée, elle se fait emblème du bâtiment. Sur le plan technique, ce dernier anticipe la réversibilité des usages et des espaces : les deux surfaces de bureaux et la résidence étudiante partagent la même façade en acier galvanisé, sur ossature bois, mais bénéficient chacun de leur hall privatif, donnant sur la rue. En rez-de-chaussée, un socle de commerces vient animer la rue des Poissonniers. En toiture, les panneaux photovoltaïques couvrent les besoins en chauffage de la résidence étudiante, et les toits terrasses végétalisés, isolants naturels, réduisent les besoins en climatisation et favorisent le bienêtre au travail. Un concept s’inspirant de la biophilie : chaque salarié a un accès direct à la nature qui fait appel à tous ses sens, vue, toucher, goût, ouïe, odorat. Les bureaux sont dans la nature… et la nature entre dans les bureaux !<br><strong>Philippe Zivkovic, Président WO2</strong> « <em>Mon associé Guillaume Poitrinal et moi-même sommes fiers de cette nomination, qui vient récompenser nos efforts depuis 2014 pour développer la construction en bois massif CLT, qui ne représentait jusqu’alors que 3% de la production annuelle dans l’immobilier d’entreprise. Du bois massif visible, des volumes généreux, de l’air pur, des espaces extérieurs végétalisés, des plateaux flexibles associés à une technologie robuste et facilement adaptable : tels sont les éléments essentiels qui font du bureau WO2 celui de l’ère post-Covid, bon pour la santé, la planète et ultra-flexible ! </em>»<br><strong>Programme neuf Le Marcadet en chiffres</strong><strong><br></strong>29 500 m² de surface plancher<br>25 000 m² de bureaux, 3000 m² de commerces et services, soit 12 % des surfaces<br>2 500 m³ de résidence étudiante (78 logements)<br>4 500m² de terrasses et balcons végétalisés<br>650 m² de jardins d’hiver<br>4 000 m² et plus de toiture végétalisée accessible à tous les collaborateurs, avec vue sur Montmartre<br>78 logements<br>18 tonnes de matériaux récupérés lors de la déconstruction<br>date d’achèvement prévue : 31/03/2024<br>Certifications : BBCA Excellent, E2C2, BREEAM Excellent, HQE Excellent<strong><br></strong>

Pyramide de l’Immobilier d’Entreprise remis par la SMABTP
WO2 : “Marcadet” - Paris
Architecte : Frédéric Chartier – Chartier-Dalix
Une bulle d’oxygène au-dessus de la Butte Montmartre : ce programme ambitieux reverdit le 18ème arrondissement, grâce à ses toits potagers et ses grandes terrasses végétalisées. À 150 mètres de la station de métro, c’est une oasis bas carbone, conçue par l’architecte Frédéric Chartier de l’agence Chartier-Dalix. Construite en bois massif, matériau biosourcé et stockeur de carbone, elle vient s’accrocher sur un socle existant en béton. Son empreinte environnementale est ainsi minimale. 
Majestueux et impressionnant, le vaste hall d’accueil vitré remet à l’honneur une fresque monumentale réalisée en 1971 par Maurice Calka. Restaurée, elle se fait emblème du bâtiment. Sur le plan technique, ce dernier anticipe la réversibilité des usages et des espaces : les deux surfaces de bureaux et la résidence étudiante partagent la même façade en acier galvanisé, sur ossature bois, mais bénéficient chacun de leur hall privatif, donnant sur la rue. En rez-de-chaussée, un socle de commerces vient animer la rue des Poissonniers. En toiture, les panneaux photovoltaïques couvrent les besoins en chauffage de la résidence étudiante, et les toits terrasses végétalisés, isolants naturels, réduisent les besoins en climatisation et favorisent le bienêtre au travail. Un concept s’inspirant de la biophilie : chaque salarié a un accès direct à la nature qui fait appel à tous ses sens, vue, toucher, goût, ouïe, odorat. Les bureaux sont dans la nature… et la nature entre dans les bureaux !
Philippe Zivkovic, Président WO2 « Mon associé Guillaume Poitrinal et moi-même sommes fiers de cette nomination, qui vient récompenser nos efforts depuis 2014 pour développer la construction en bois massif CLT, qui ne représentait jusqu’alors que 3% de la production annuelle dans l’immobilier d’entreprise. Du bois massif visible, des volumes généreux, de l’air pur, des espaces extérieurs végétalisés, des plateaux flexibles associés à une technologie robuste et facilement adaptable : tels sont les éléments essentiels qui font du bureau WO2 celui de l’ère post-Covid, bon pour la santé, la planète et ultra-flexible ! »
Programme neuf Le Marcadet en chiffres
29 500 m² de surface plancher
25 000 m² de bureaux, 3000 m² de commerces et services, soit 12 % des surfaces
2 500 m³ de résidence étudiante (78 logements)
4 500m² de terrasses et balcons végétalisés
650 m² de jardins d’hiver
4 000 m² et plus de toiture végétalisée accessible à tous les collaborateurs, avec vue sur Montmartre
78 logements
18 tonnes de matériaux récupérés lors de la déconstruction
date d’achèvement prévue : 31/03/2024
Certifications : BBCA Excellent, E2C2, BREEAM Excellent, HQE Excellent

<strong>Pyramide de la Mixité Urbaine</strong> remis par Koregraf<br><strong>Bouygues Immobilier : “Hôtel des Postes” – Strasbourg<br></strong>Architecte : Patrick Weber, Weber & Keiling <br>Au cœur du périmètre UNESCO, ce magnifique bâtiment historique de la capitale alsacienne donnera naissance à un ensemble de logements résidentiels (accession libre, locatif social et démembrement), mais aussi de bureaux neufs et réhabilités, une résidence services pour seniors, une brasserie, un bureau de poste et un parc de stationnements en sous-sol. Une véritable reconversion qui mixe les usages. <br>L’architecte Patrick Weber (Weber & Keiling) maintient la façade existante, met en valeur la cour intérieure les cages d’escaliers monumentales, les fresques historiques, les galeries de circulation voûtées, tout en rapprochant les éléments de finition des standards de la réglementation actuelle, applicable aux constructions neuves. Si cette démarche de valorisation patrimoniale est inédite, la démarche environnementale est également très novatrice : le bâtiment sera relié au réseau de chauffage urbain et les bureaux neufs, au centre de la cour, seront de conception bioclimatique.<br><strong>Florence Hauvette-Schaetzlé, Directrice Grande Région Est & Bourgogne Franche Comté – Bouygues Immobilier : </strong>« <em>La mixité est notre mot d’ordre à plusieurs titres : une mixité sociale, car nous avons à cœur de contribuer à une ville harmonieuse, et une mixité d’usages allant du résidentiel au tertiaire, par la transformation d’un bâtiment monofonctionnel de bureaux, refermé autour d’une cour, en un îlot urbain ouvert sur la ville </em>».<br><strong>Programme neuf Hôtel des Postes Strasbourg en chiffres<br></strong>9 299 m² de surface plancher<br>184 logements, dont 40 logements en locatif social, 63 logements en accession privée, et une résidence services seniors<br>2500 m² de surfaces paysagères, 700 m² de pleine terre<br>72% d’ENR (réseau de chaleur)<br>7000 t de Co2 et de 24,6 millions de litres d’eau économisés grâce à la conservation sur l’immeuble ancien de 20000 m² de structures, 1000 châssis bois, et l’utilisation de 1150 m3 de béton carbone pour les bureaux contemporains<br>date d'achèvement : 2ème semestre 2022<br>Certifications : NF Habitat + label BBC Effinergie pour les logements // NF HQE rénovation pour la partie réhabilitée de la résidence séniors // BREEAM niveau good pour les bureaux neufs // CLIMAXION pour la gestion des déchets.

Pyramide de la Mixité Urbaine remis par Koregraf
Bouygues Immobilier : “Hôtel des Postes” – Strasbourg
Architecte : Patrick Weber, Weber & Keiling 
Au cœur du périmètre UNESCO, ce magnifique bâtiment historique de la capitale alsacienne donnera naissance à un ensemble de logements résidentiels (accession libre, locatif social et démembrement), mais aussi de bureaux neufs et réhabilités, une résidence services pour seniors, une brasserie, un bureau de poste et un parc de stationnements en sous-sol. Une véritable reconversion qui mixe les usages. 
L’architecte Patrick Weber (Weber & Keiling) maintient la façade existante, met en valeur la cour intérieure les cages d’escaliers monumentales, les fresques historiques, les galeries de circulation voûtées, tout en rapprochant les éléments de finition des standards de la réglementation actuelle, applicable aux constructions neuves. Si cette démarche de valorisation patrimoniale est inédite, la démarche environnementale est également très novatrice : le bâtiment sera relié au réseau de chauffage urbain et les bureaux neufs, au centre de la cour, seront de conception bioclimatique.
Florence Hauvette-Schaetzlé, Directrice Grande Région Est & Bourgogne Franche Comté – Bouygues Immobilier : « La mixité est notre mot d’ordre à plusieurs titres : une mixité sociale, car nous avons à cœur de contribuer à une ville harmonieuse, et une mixité d’usages allant du résidentiel au tertiaire, par la transformation d’un bâtiment monofonctionnel de bureaux, refermé autour d’une cour, en un îlot urbain ouvert sur la ville ».
Programme neuf Hôtel des Postes Strasbourg en chiffres
9 299 m² de surface plancher
184 logements, dont 40 logements en locatif social, 63 logements en accession privée, et une résidence services seniors
2500 m² de surfaces paysagères, 700 m² de pleine terre
72% d’ENR (réseau de chaleur)
7000 t de Co2 et de 24,6 millions de litres d’eau économisés grâce à la conservation sur l’immeuble ancien de 20000 m² de structures, 1000 châssis bois, et l’utilisation de 1150 m3 de béton carbone pour les bureaux contemporains
date d'achèvement : 2ème semestre 2022
Certifications : NF Habitat + label BBC Effinergie pour les logements // NF HQE rénovation pour la partie réhabilitée de la résidence séniors // BREEAM niveau good pour les bureaux neufs // CLIMAXION pour la gestion des déchets.

<strong>Pyramide de la Conduite Responsable des Opérations</strong> remis par l’Apave<br><strong>Réalités : “La Baratière” - Vitré<br></strong>Architecte : Agence Clénet Brosset Sur un site emblématique et exceptionnel en plein cœur de Vitré, ce nouvel ensemble urbain, pensé par l’architecte Clénet Brosset en concertation avec l’architecte des bâtiments de France, participe au renouveau d’un château du XIIIème siècle. Transformé au cours des siècles en domaine classé, le site est entouré de dépendances aux remarquables façades et par un immense parc arboré et verdoyant. La mise en valeur du château a été le fil conducteur de la composition d’ensemble. Réhabilité, il devient une résidence pour personnes âgées (Heurus), tandis que les constructions nouvelles créent un véritable cœur d’îlot vivant, avec des jeux de symétrie et de perspectives inspirés par les codes du jardin à la française. Les logements, dont certains sociaux, sont répartis sur les nouvelles résidences Le Kastell et Plessis, et dans une ancienne forge rénovée. Ils assurent une véritable mixité intergénérationnelle et sociale. La mobilité douce a été préservée au maximum avec notamment des locaux à vélos dans chaque bâtiment. <br>L’architecture se fond harmonieusement dans ce décor bucolique grâce à son cachet traditionnel, et aux touches contemporaines. Les principes d’aménagement du site ont été clairs : conserver et valoriser le patrimoine bâti et végétal existant, tout en renouvelant leurs usages et en minimisant le plus possible l’impact environnemental du chantier.<br><strong>Isabelle Megnegneau, directrice générale déléguée Région Bretagne Réalités : </strong>« <em>En adoptant, en janvier 2021, le statut d’entreprise à mission, nous nous sommes engagés à « être utiles partout, tout le temps, au développement intelligent des territoires ». Une première en France pour un maître d’ouvrage et une raison d’être pour nous ! Ce projet à la programmation intergénérationnelle et inclusive, qui participe à la revitalisation d’une ville moyenne, en témoigne. Cela témoigne aussi de nos efforts pour conserver et valoriser le patrimoine en minimisant l’emploi de matériaux nouveaux, et aussi le volume de déchets lié à la démolition. </em>»<br><strong>Programme neuf La Baratière à Vitré en chiffres<br></strong>13 518 m² de surface plancher<br>6 îlots<br>250 logements dont 91 logements collectifs et 106 logements en résidence senior<br>2 résidences de logements libres (51 et 40 lots)<br>1 résidence de 44 logements sociaux neufs, gérée par Espacil et 6 logements réhabilités dans une ancienne forge.<br>date prévue d’achèvement : 01/06/2023

Pyramide de la Conduite Responsable des Opérations remis par l’Apave
Réalités : “La Baratière” - Vitré
Architecte : Agence Clénet Brosset Sur un site emblématique et exceptionnel en plein cœur de Vitré, ce nouvel ensemble urbain, pensé par l’architecte Clénet Brosset en concertation avec l’architecte des bâtiments de France, participe au renouveau d’un château du XIIIème siècle. Transformé au cours des siècles en domaine classé, le site est entouré de dépendances aux remarquables façades et par un immense parc arboré et verdoyant. La mise en valeur du château a été le fil conducteur de la composition d’ensemble. Réhabilité, il devient une résidence pour personnes âgées (Heurus), tandis que les constructions nouvelles créent un véritable cœur d’îlot vivant, avec des jeux de symétrie et de perspectives inspirés par les codes du jardin à la française. Les logements, dont certains sociaux, sont répartis sur les nouvelles résidences Le Kastell et Plessis, et dans une ancienne forge rénovée. Ils assurent une véritable mixité intergénérationnelle et sociale. La mobilité douce a été préservée au maximum avec notamment des locaux à vélos dans chaque bâtiment. 
L’architecture se fond harmonieusement dans ce décor bucolique grâce à son cachet traditionnel, et aux touches contemporaines. Les principes d’aménagement du site ont été clairs : conserver et valoriser le patrimoine bâti et végétal existant, tout en renouvelant leurs usages et en minimisant le plus possible l’impact environnemental du chantier.
Isabelle Megnegneau, directrice générale déléguée Région Bretagne Réalités : « En adoptant, en janvier 2021, le statut d’entreprise à mission, nous nous sommes engagés à « être utiles partout, tout le temps, au développement intelligent des territoires ». Une première en France pour un maître d’ouvrage et une raison d’être pour nous ! Ce projet à la programmation intergénérationnelle et inclusive, qui participe à la revitalisation d’une ville moyenne, en témoigne. Cela témoigne aussi de nos efforts pour conserver et valoriser le patrimoine en minimisant l’emploi de matériaux nouveaux, et aussi le volume de déchets lié à la démolition. »
Programme neuf La Baratière à Vitré en chiffres
13 518 m² de surface plancher
6 îlots
250 logements dont 91 logements collectifs et 106 logements en résidence senior
2 résidences de logements libres (51 et 40 lots)
1 résidence de 44 logements sociaux neufs, gérée par Espacil et 6 logements réhabilités dans une ancienne forge.
date prévue d’achèvement : 01/06/2023

<strong>Pyramide du Batiment Bas Carbone</strong> remis par EDF<br><strong>Valoptim : “SoritA” - Montreuil<br></strong>Architecte : Sandra de Lamotte – IF Architectes<br>Concept engagé, tourné vers le vivant et le bien-être, c’est le premier programme se déclinant sous la nouvelle marque « <em>My Wood Loft</em> ». Il s’intègre dans un site urbain avec un projet paysager vertueux, respectueux de l’architecture historique qu’il allie aux nouveaux usages du « vivre ensemble ». La résidence, à taille humaine, est réalisée selon un mode constructif 100% bois à faible impact carbone, intégrant des matériaux biosourcés et écoresponsables.<br>Les architectes (Sandra de Lamotte – IF Architectes et François Lasserre entomologiste) ont privilégié dès l'entrée le lien avec la nature, avec un large porche traversant qui offre une échappée visuelle vers les espaces paysagers. Tous les logements, comme les espaces communs et les ateliers largement vitrés, bénéficient d’un afflux maximal de lumière naturelle et de belles vues sur la végétation environnante.<br>Les futurs habitants et riverains ont été consultés pour réfléchir ensemble sur la vocation partagée de l’îlot végétal. Cette oasis de fraîcheur écologique sera gérée par les résidents, arrosée par récupération des eaux de pluie, plantée de jardins collectifs, et équipée du plus grand mur à microfaunes d'Ile-de-France, pour faire revenir les papillons et les oiseaux au cœur de cette ville de la banlieue parisienne. <br><strong>Edouard Pellerin, président Valoptim :</strong> « <em>C’est une fierté certaine pour l’équipe, et une motivation renouvelée à participer tous les jours, à notre modeste niveau, à la préservation de la planète. Notre concept d’habitat hybride vert place le vivant au cœur de nos réflexions et privilégie une démarche collaborative et participative. C’est une solution pour la lutte contre le réchauffement climatique et le déclin de la biodiversité en ville qui se retrouve aujourd’hui dans deux programmes, celui-ci et celui du Chesnay, ainsi qu’un troisième en cours de montage à Neauphle-le-Château, dans les Yvelines. </em>»<br><strong>Le programme neuf Sorita à Montreuil en chiffres<br></strong>1040 m², taille de la parcelle<br>1195 m² de surface plancher<br>16 logements et 4 ateliers, du R+2 au R+3<br>452 m² de pleine terre et jardins <br>250 m² de toitures terrasses végétalisées<br>Pas de place de stationnement, la mobilité douce est privilégiée.<br>date d’achèvement prévue : 31/03/2022<br>Certifications : NF Habitat HQE niveau excellent 8* ; labellisations Énergie Positive - Bas Carbone (E3C2), BiodiverCity et Ecojardin

Pyramide du Batiment Bas Carbone remis par EDF
Valoptim : “SoritA” - Montreuil
Architecte : Sandra de Lamotte – IF Architectes
Concept engagé, tourné vers le vivant et le bien-être, c’est le premier programme se déclinant sous la nouvelle marque « My Wood Loft ». Il s’intègre dans un site urbain avec un projet paysager vertueux, respectueux de l’architecture historique qu’il allie aux nouveaux usages du « vivre ensemble ». La résidence, à taille humaine, est réalisée selon un mode constructif 100% bois à faible impact carbone, intégrant des matériaux biosourcés et écoresponsables.
Les architectes (Sandra de Lamotte – IF Architectes et François Lasserre entomologiste) ont privilégié dès l'entrée le lien avec la nature, avec un large porche traversant qui offre une échappée visuelle vers les espaces paysagers. Tous les logements, comme les espaces communs et les ateliers largement vitrés, bénéficient d’un afflux maximal de lumière naturelle et de belles vues sur la végétation environnante.
Les futurs habitants et riverains ont été consultés pour réfléchir ensemble sur la vocation partagée de l’îlot végétal. Cette oasis de fraîcheur écologique sera gérée par les résidents, arrosée par récupération des eaux de pluie, plantée de jardins collectifs, et équipée du plus grand mur à microfaunes d'Ile-de-France, pour faire revenir les papillons et les oiseaux au cœur de cette ville de la banlieue parisienne. 
Edouard Pellerin, président Valoptim : « C’est une fierté certaine pour l’équipe, et une motivation renouvelée à participer tous les jours, à notre modeste niveau, à la préservation de la planète. Notre concept d’habitat hybride vert place le vivant au cœur de nos réflexions et privilégie une démarche collaborative et participative. C’est une solution pour la lutte contre le réchauffement climatique et le déclin de la biodiversité en ville qui se retrouve aujourd’hui dans deux programmes, celui-ci et celui du Chesnay, ainsi qu’un troisième en cours de montage à Neauphle-le-Château, dans les Yvelines. »
Le programme neuf Sorita à Montreuil en chiffres
1040 m², taille de la parcelle
1195 m² de surface plancher
16 logements et 4 ateliers, du R+2 au R+3
452 m² de pleine terre et jardins 
250 m² de toitures terrasses végétalisées
Pas de place de stationnement, la mobilité douce est privilégiée.
date d’achèvement prévue : 31/03/2022
Certifications : NF Habitat HQE niveau excellent 8* ; labellisations Énergie Positive - Bas Carbone (E3C2), BiodiverCity et Ecojardin

<strong>Pyramide des Premières Réalisations</strong> remis par Banque Populaire<br><strong>Citanium & Nord-Est Aménagement Promotion (NEAP) : “Le Phoenix” - Reims</strong> <br>Architecte : Laba Architectes<br>Au sein du nouveau quartier d’affaires de Clairmarais, à Reims, idéalement situé à proximité immédiate de la gare TGV, du pôle multimodal et de l’hypercentre, ce projet tertiaire s’inscrit dans un tissu urbain récent et dans un environnement de façades hétéroclites. Il tranche par son écriture contemporaine et sobre, avec une façade principale composée de larges baies vitrées courbes, intégrée dans un jeu d’enduit blanc et de matériaux composites noir. <br>Précurseur des évolutions actuelles dans le monde du travail, il met l’accent sur la flexibilité et le confort d’usage, avec des halls et des escaliers séparés, des surfaces découpables à volonté à partir de 130m², utilisables de façon cloisonnée ou en open space. À noter aussi, l’afflux de lumière dans tout le bâtiment. Des espaces communs et des terrasses végétalisées sont disponibles à chaque niveau, pensés comme éléments-clés de la convivialité et de la cohésion des équipes. Le résultat est là, puisque 80 % du bâtiment était précommercialisé avant même le début des travaux.<br><strong>Florence Chombinho, présidente Citanium</strong> : « <em>Sur ce projet, nous avons particulièrement été attentifs à l’esthétique, au niveau de performance énergétique, supérieur à la réglementation actuelle, et à la modularité. Dès la conception, nous avons intégré les évolutions du marché tertiaire pressenties et accentuées par la crise sanitaire, telles que le besoin de convivialité, de bien-être, et l’adaptabilité aux différents usages. Je remercie toute mon équipe pour sa résilience et sa mobilisation, et l’ensemble de nos partenaires, qui ont soutenu et aidé ce projet et aussi, plus globalement, la création de Citanium.</em> »<br><strong>Le programme neuf Le Phoenix à Reims en chiffres<br></strong>9061 m² de surface plancher dont 4200 m² sur la première phase<br>6 niveaux (R+5) 4 escaliers, deux par hall, 130 m², surface minimale des lots, tous flexibles et modulables, avec espaces extérieurs<br>875 m² de terrasses sur tout le projet (quasi 10% de la surface utile) dont environ 30% végétalisées<br>date d’achèvement de la première phase : 15/12/2020<br>Certification / labellisation : RT 2012 niveau de performance EFFINERGIE+ (BBio -20%, CEP - 40%)

Pyramide des Premières Réalisations remis par Banque Populaire
Citanium & Nord-Est Aménagement Promotion (NEAP) : “Le Phoenix” - Reims 
Architecte : Laba Architectes
Au sein du nouveau quartier d’affaires de Clairmarais, à Reims, idéalement situé à proximité immédiate de la gare TGV, du pôle multimodal et de l’hypercentre, ce projet tertiaire s’inscrit dans un tissu urbain récent et dans un environnement de façades hétéroclites. Il tranche par son écriture contemporaine et sobre, avec une façade principale composée de larges baies vitrées courbes, intégrée dans un jeu d’enduit blanc et de matériaux composites noir. 
Précurseur des évolutions actuelles dans le monde du travail, il met l’accent sur la flexibilité et le confort d’usage, avec des halls et des escaliers séparés, des surfaces découpables à volonté à partir de 130m², utilisables de façon cloisonnée ou en open space. À noter aussi, l’afflux de lumière dans tout le bâtiment. Des espaces communs et des terrasses végétalisées sont disponibles à chaque niveau, pensés comme éléments-clés de la convivialité et de la cohésion des équipes. Le résultat est là, puisque 80 % du bâtiment était précommercialisé avant même le début des travaux.
Florence Chombinho, présidente Citanium : « Sur ce projet, nous avons particulièrement été attentifs à l’esthétique, au niveau de performance énergétique, supérieur à la réglementation actuelle, et à la modularité. Dès la conception, nous avons intégré les évolutions du marché tertiaire pressenties et accentuées par la crise sanitaire, telles que le besoin de convivialité, de bien-être, et l’adaptabilité aux différents usages. Je remercie toute mon équipe pour sa résilience et sa mobilisation, et l’ensemble de nos partenaires, qui ont soutenu et aidé ce projet et aussi, plus globalement, la création de Citanium. »
Le programme neuf Le Phoenix à Reims en chiffres
9061 m² de surface plancher dont 4200 m² sur la première phase
6 niveaux (R+5) 4 escaliers, deux par hall, 130 m², surface minimale des lots, tous flexibles et modulables, avec espaces extérieurs
875 m² de terrasses sur tout le projet (quasi 10% de la surface utile) dont environ 30% végétalisées
date d’achèvement de la première phase : 15/12/2020
Certification / labellisation : RT 2012 niveau de performance EFFINERGIE+ (BBio -20%, CEP - 40%)

<strong>Pyramide de la Stratégie Bim & Data</strong> remis par Socotec <br><strong>Livinx : “Wood I like” - Noisy-le-Grand <br></strong>Architecte : Mathieu Durbec – JBMN Architectes<br>Des logements plus grands, modulables et totalement personnalisables : c’est l’originalité de ce programme niché sur les bords de Marne, au cœur d’un écoquartier verdoyant et à l’orée du Grand Paris. La conception BIM a été mise au service de ce concept novateur : configurateur en ligne, maquette 3D, permettent à chaque acquéreur d’aménager librement son logement, et de gérer les travaux modificatifs acquéreur (TMA) avec devis en temps réel. La technologie de pointe utilisée pour ce projet est alliée à la simplicité naturelle des lignes pures et des matériaux nobles, privilégiés par l’atelier JBMN Architectures pour concevoir cette résidence de faible hauteur, bien intégrée à son environnement pavillonnaire avec ses extérieurs très généreux : 13 m² en moyenne par logement. La résidence est dotée d’une structure et d’une enveloppe bois, associée à la brique, au béton brut et aux plantations abondantes sur les jardins privatifs ou partagés, tous orientés de façon à bénéficier de la lumière naturelle et des belles vues sur la Marne.<br><strong>Camille Conflant, directrice des opérations chez Livinx :</strong> « <em>Nous sommes très fiers de cette récompense pour l’une de nos premières opérations. Elle est l’aboutissement d‘un travail d’équipe avec nos architectes, mais aussi avec nos partenaires historiques, BIM In Motion et Emoko, sur le développement de notre démarche BIM et l’élaboration de notre configurateur interne. À travers celui-ci, via notre site internet, les clients ont pu choisir entre plusieurs personnalisations d’un même logement. Nous avons pu répondre aux attentes environnementales de l’écoquartier, en optant pour la construction bois, comme à celles de nos clients, grâce à l’agilité du BIM !</em> »<br><strong>Programme neuf Wood I Lile à Noisy-le-Grand en chiffres <br></strong>2641m² de surface plancher <br>1500 m² de surface extérieure végétalisée (y compris les allées de circulations) <br>date prévue d’achèvement : 2ème trimestre 2022

Pyramide de la Stratégie Bim & Data remis par Socotec 
Livinx : “Wood I like” - Noisy-le-Grand 
Architecte : Mathieu Durbec – JBMN Architectes
Des logements plus grands, modulables et totalement personnalisables : c’est l’originalité de ce programme niché sur les bords de Marne, au cœur d’un écoquartier verdoyant et à l’orée du Grand Paris. La conception BIM a été mise au service de ce concept novateur : configurateur en ligne, maquette 3D, permettent à chaque acquéreur d’aménager librement son logement, et de gérer les travaux modificatifs acquéreur (TMA) avec devis en temps réel. La technologie de pointe utilisée pour ce projet est alliée à la simplicité naturelle des lignes pures et des matériaux nobles, privilégiés par l’atelier JBMN Architectures pour concevoir cette résidence de faible hauteur, bien intégrée à son environnement pavillonnaire avec ses extérieurs très généreux : 13 m² en moyenne par logement. La résidence est dotée d’une structure et d’une enveloppe bois, associée à la brique, au béton brut et aux plantations abondantes sur les jardins privatifs ou partagés, tous orientés de façon à bénéficier de la lumière naturelle et des belles vues sur la Marne.
Camille Conflant, directrice des opérations chez Livinx : « Nous sommes très fiers de cette récompense pour l’une de nos premières opérations. Elle est l’aboutissement d‘un travail d’équipe avec nos architectes, mais aussi avec nos partenaires historiques, BIM In Motion et Emoko, sur le développement de notre démarche BIM et l’élaboration de notre configurateur interne. À travers celui-ci, via notre site internet, les clients ont pu choisir entre plusieurs personnalisations d’un même logement. Nous avons pu répondre aux attentes environnementales de l’écoquartier, en optant pour la construction bois, comme à celles de nos clients, grâce à l’agilité du BIM ! »
Programme neuf Wood I Lile à Noisy-le-Grand en chiffres 
2641m² de surface plancher 
1500 m² de surface extérieure végétalisée (y compris les allées de circulations) 
date prévue d’achèvement : 2ème trimestre 2022

<strong>Pyramide du vote du Grand Public</strong> remis par GRDF<br><strong>Groupe Launay : “Lily” - Cesson-Sévigné <br></strong>Architecte : Philippe Dubus Architectes<br>Posé sur pilotis, ce projet s’appuie sur les qualités paysagères d’un tout nouveau quartier pour repenser le rapport au sol. Les logements en attiques, comme des maisons sur le toit reposent sur de vastes terrasses circulaires, qui semblent flotter sur la prairie arborée. Les garde-corps évanescents se fondent dans la végétation luxuriante des terrasses, revêtues de bois exotique. Le rapport entre architecture et nature s’estompe et chaque appartement, baigné de soleil et de lumière, bénéficie de vues panoramiques sur la ville et la campagne. L’architecte parisien Philippe Dubus a fait le choix de matériaux nobles, allié au béton matricé blanc en façade. Une architecture tellurique et épurée, dont la forme cylindrique permet de décomposer la volumétrie dans les derniers niveaux pour offrir une multitude de terrasses et de pergolas plantées. L’utilisation de matériaux durables au design contemporain dynamise l’atmosphère bucolique, lui apportant une touche d’urbanité. Au-delà de son esthétisme, la résidence bénéficie d’un emplacement de choix, bien desservi et facilement accessible et de services innovants, comme la e-conciergerie My Renz Box. <br><strong>Franck Launay, président du directoire Groupe Launay : </strong>« <em>Nous sommes très touchés que ce projet ait convaincu la majorité du Grand Public, sans doute pour son esthétisme et son architecture audacieuse, aux courbes élégantes. Cela nous conforte dans notre objectif de produire du sens. Depuis la création de la société, nous nous appliquons à concevoir des projets immobiliers audacieux, innovants, responsables et durables, tout en étant attentifs au bien-être, aux évolutions des modes de vie et aux impératifs écologiques. Dans cet objectif, nous imaginons des solutions avant-gardistes, en partenariat avec les acteurs des territoires. Cette résidence, réalisée au sein de l’opération d’aménagement « Les Hauts de Sévigné » dont nous sommes également le maître d’ouvrage, en est un bel exemple.</em> »<br><strong>Le programme neuf Lily à Cesson-Sévigné en chiffres</strong><br>2430 m² de surface plancher <br>1721 m² de terrain <br>378 m² d’espaces verts 5 niveaux + 2 attiques <br>37 logements <br>Date d’achèvement prévue : 31/03/2022<br>Certifications/labels : RT 2012 -34%

Pyramide du vote du Grand Public remis par GRDF
Groupe Launay : “Lily” - Cesson-Sévigné 
Architecte : Philippe Dubus Architectes
Posé sur pilotis, ce projet s’appuie sur les qualités paysagères d’un tout nouveau quartier pour repenser le rapport au sol. Les logements en attiques, comme des maisons sur le toit reposent sur de vastes terrasses circulaires, qui semblent flotter sur la prairie arborée. Les garde-corps évanescents se fondent dans la végétation luxuriante des terrasses, revêtues de bois exotique. Le rapport entre architecture et nature s’estompe et chaque appartement, baigné de soleil et de lumière, bénéficie de vues panoramiques sur la ville et la campagne. L’architecte parisien Philippe Dubus a fait le choix de matériaux nobles, allié au béton matricé blanc en façade. Une architecture tellurique et épurée, dont la forme cylindrique permet de décomposer la volumétrie dans les derniers niveaux pour offrir une multitude de terrasses et de pergolas plantées. L’utilisation de matériaux durables au design contemporain dynamise l’atmosphère bucolique, lui apportant une touche d’urbanité. Au-delà de son esthétisme, la résidence bénéficie d’un emplacement de choix, bien desservi et facilement accessible et de services innovants, comme la e-conciergerie My Renz Box. 
Franck Launay, président du directoire Groupe Launay : « Nous sommes très touchés que ce projet ait convaincu la majorité du Grand Public, sans doute pour son esthétisme et son architecture audacieuse, aux courbes élégantes. Cela nous conforte dans notre objectif de produire du sens. Depuis la création de la société, nous nous appliquons à concevoir des projets immobiliers audacieux, innovants, responsables et durables, tout en étant attentifs au bien-être, aux évolutions des modes de vie et aux impératifs écologiques. Dans cet objectif, nous imaginons des solutions avant-gardistes, en partenariat avec les acteurs des territoires. Cette résidence, réalisée au sein de l’opération d’aménagement « Les Hauts de Sévigné » dont nous sommes également le maître d’ouvrage, en est un bel exemple. »
Le programme neuf Lily à Cesson-Sévigné en chiffres
2430 m² de surface plancher 
1721 m² de terrain 
378 m² d’espaces verts 5 niveaux + 2 attiques 
37 logements 
Date d’achèvement prévue : 31/03/2022
Certifications/labels : RT 2012 -34%


Après une sélection en régions dans le cadre des Pyramides d’Argent, il était venu le temps de remettre les Pyramides d’Or au niveau national. Pour cette 18ème édition du concours des Pyramides qui a pour but de valoriser les plus beaux projets immobiliers neufs dans toute la France, la présidence était attribuée à Marc Pigeon, Président de Build Europe. 

Les Pyramides d’Or de la FPI, Fédération des Promoteurs Immobiliers, étaient centrées cette année sur les sujets essentiels de l’union professionnelle : innovation, qualité, performances techniques, esthétique, responsabilité dans la conduite des opérations, relation client et émergence de nouveaux talents. Une cérémonie conclut par la présence 

 

508 programmes neufs en compétition

 

Ils étaient 508 programmes neufs en lice sur la ligne de départ, tous recensés lors des différents concours organisés en régions. 27 ont été présélectionnés dans 9 catégories pour aboutir à un palmarès 2021 riche en innovations.

Pascal Boulanger, président de la FPI France : « Nos Pyramides ont 18 ans cette année et elles sont la révélation de tout ce que rend possible le talent, l’imagination et les innovations de nos adhérents dans les programmes immobiliers. Ce concours, imaginé et porté par Marc Pigeon alors président de la fédération, se bonifie avec le temps et je veux rendre hommage à son intuition quand il a considéré que, pour la réalisation de nos projets, le contrôle de la performance améliorerait la performance. La qualité d’usage systématiquement recherchée, la beauté du geste architectural, l’intégration du bâti dans le paysage urbain, le choix de matériaux durables et bas carbone sont autant d’attributs à mettre aux crédits des réalisations qui nous permettent d’affirmer que nous « construisons la ville ». Les promoteurs immobiliers de la FPI peuvent être fiers : la diversité de leurs programmes résidentiels offre à nos concitoyens la possibilité de bien se loger comme locataires, propriétaires occupants ou propriétaires bailleurs. Il en va de même de la diversité de l’offre tertiaire tournée vers le bien-être au travail ».

Par Céline Coletto

Palmarès 2021 des Pyramides d’Or


Grand Prix National – Pyramide d’Or
remis par FPI Socfim – Caisse d’Epargne 

ATAO Promotion & Open Partners : “Tour Tip” – Angers 

Architecte : Rolland & Associes 

Pyramide de l’Innovation Industrielle remis par GIP 

QUARTUS Résidentiel : “Les jardins d'embruns” - Biganos 

Architecte : Joly & Loiret 

Pyramide de l’Immobilier d’Entreprise remis par la SMABTP 

WO2 : “Marcadet” - Paris 

Architecte : Frédéric Chartier – Chartier-Dalix 

Pyramide de la Mixité Urbaine remis par Koregraf 

Bouygues Immobilier : “Hôtel des Postes” – Strasbourg 

Architecte : Patrick Weber, Weber & Keiling 

Pyramide de la Conduite Responsable des Opérations remis par l’Apave 

Réalités : “La Baratière” - Vitré 

Architecte : Agence Clénet Brosset 

Pyramide du Batiment Bas Carbone remis par EDF 

Valoptim : “SoritA” - Montreuil 

Architecte : Sandra de Lamotte – IF Architectes 

Pyramide des Premières Réalisations remis par Banque Populaire 

Citanium & Nord-Est Aménagement Promotion (NEAP) : “Le Phoenix” - Reims 

Architecte : Laba Architectes 

Pyramide de la Stratégie Bim & Data remis par Socotec 

Livinx : “Wood I like” - Noisy-le-Grand 

Architecte : Mathieu Durbec – JBMN Architectes

Pyramide du vote du Grand Public remis par GRDF 

Groupe Launay : “Lily” - Cesson-Sévigné 

Architecte : Philippe Dubus Architectes 


NOS PARTENAIRES A VOTRE SERVICE

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Crédit Immobilier
Simulation loi Pinel

Réalisez une simulation d'investissement loi Pinel 2022

Simulation loi Pinel
Simulateur Prêt à taux zéro 2016

Calculez gratuitement le montant de votre Prêt à Taux Zéro 2022

Simulation gratuite PTZ
bot