Construction : un bilan annuel 2022 positif mais qui se dégrade fort au dernier trimestre

Edition du
Dossiers

Si l’année 2022 reste sur un bilan positif en termes de permis de construire délivrés, la dynamique se dégrade fortement ces derniers mois. Découvrez le bilan 2022 de la construction neuve en France.

permis de construire 2022
L'année 2022 reste positive pour le nombre de permis de construire délivrés mais la dynamique des derniers mois reste inquiétante. © Shutterstock

Si l’année 2022 reste sur un bilan positif en termes de permis de construire délivrés, la dynamique se dégrade fortement ces derniers mois. Découvrez le bilan 2022 de la construction neuve en France.

Trouvez un logement neuf en 3 clics !

Où cherchez-vous ?

  • Pour habiter
  • Pour investir
  • Terrains
Trouver

« Très heurtée », voilà comment le ministère de la Transition écologique en charge du logement qualifie l'année 2022 en matière de construction. En effet, la dynamique a été en dents de scie pour ce qui concernent les autorisations de logements neufs. 

 

Gratuit, téléchargez notre guide

“ Acheter un logement neuf : mode d'emploi ”

  • Les avantages du neuf
  • Comment financer un logement neuf
  • Achat en VEFA, mode d'emploi
Veuillez renseigner votre adresse email dans ce champ pour télécharger notre guide.

Conformément au Règlement Général de Protection des Données – (UE) 2016/679., vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit, il vous suffit d'en faire la demande par mail (dpo@gao-communication.com) ou par voie postale à GAO-Communication, 3D allée Charles Péguy 74940 Annecy-Le-Vieux.

Permis de construire : une année en dents de scie

 

« Un nombre exceptionnel d'autorisations a été enregistré en février et mars 2022, conséquence de la forte hausse des demandes de permis déposées en décembre 2021 juste avant l'entrée en vigueur de la réglementation environnementale 2020 au 1ᵉʳ janvier 2022, puis en août 2022 du fait d'un nombre record d'autorisations de logements collectifs dans les zones tendues avant la date limite d'éligibilité à l'aide à la relance de la construction durable », rappelle le ministère. « Ces hausses exceptionnelles, liées à des comportements d'anticipation, ont eu pour contrepartie de fortes baisses des autorisations dans les mois qui ont suivi ». 

 

Un quatrième trimestre en sévère recul

 

Ainsi, au dernier trimestre 2022, les logements autorisés sont en forte baisse : - 30,4 % au regard du troisième trimestre, en données corrigées des variations saisonnières et des jours ouvrables. Le nombre de logements autorisés au cours des trois derniers mois est également très inférieur de presque 25 % à la moyenne des 12 mois précédant la crise sanitaire, mars 2019 à février 2020.
Du coup, sur l'ensemble de 2022, 482 200 logements ont été autorisés à la construction, soit tout de même 14 300 de plus qu'en 2021 : + 3,1 %. Les autorisations de logements en résidence : + 13,1 %, ont connu la plus forte progression, devant celles de logements collectifs ordinaires : + 11,6 % et de logements individuels groupés de presque 10 %. En revanche, les logements individuels purs sont en forte baisse sur l'année : - 13,6 %.

 

Besoin d’un crédit immobilier ?

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques pour votre projet immobilier

376 000 logements neufs en chantier

 

Si la tendance annuelle reste positive pour les permis de construire accordés, l'année 2022 reste dans le rouge en matière de mises en chantier, avec 376 200 logements commencés, soit 14 200 de moins que sur l'année 2021, - 3,7 %. A l'inverse des permis de construire, la mise en chantier de maisons individuelles reste positive sur un an : + 2,6 % mais cela recule pour les logements individuels groupés : - 2,4 %, les logements en résidence services : - 5,7 % et surtout les appartements neufs : - 7,6 %.

Si on prend comme point de comparaison les douze mois précédant la crise sanitaire, là aussi, le nombre de logements commencés est inférieur de 2,2 %.
Au cours des trois derniers mois, le ministère estime tout de même que les logements commencés se reprennent en augmentant de 4,8 % en comparaison des trois mois précédents, en données corrigées. Sur ce dernier trimestre, cela reste toutefois en baisse de - 0,6 % par rapport à la moyenne des douze mois précédant le premier confinement.

Autres Dossiers

Voir tous les dossiers