Refus de prêt en baisse, taux en pause : le marché du crédit immobilier se redessine en 2024

Edition du
Actualités

Alors qu’approche le printemps de l’immobilier, premier temps fort de l’année pour le marché du logement, mars 2024 semble offrir une respiration momentanée sur le front des taux de crédit immobilier, bien que la baisse persiste. Tour d’horizon et perspectives.

crédit immobilier mars 2024
Même si la baisse des taux semble faire une pause en ce printemps de l'immobilier, le nombre de refus de prêt a été divisé par 2 en ce début 2024. © DR

Alors qu’approche le printemps de l’immobilier, premier temps fort de l’année pour le marché du logement, mars 2024 semble offrir une respiration momentanée sur le front des taux de crédit immobilier, bien que la baisse persiste. Tour d’horizon et perspectives.

Trouvez un logement neuf en 3 clics !

Où cherchez-vous ?

  • Pour habiter
  • Pour investir
  • Terrains
Trouver

Mars 2024 marque un moment de répit dans l'évolution des taux d'intérêt des crédits immobiliers dans l'hexagone. Selon le courtier Empruntis, bien que la tendance à la baisse se poursuive, elle est moins prononcée à l'approche du printemps et indique un possible palier.
En effet, selon le courtier en crédit immobilier, un peu plus de la moitié des banques ont maintenu leurs barèmes stables ce mois-ci, tandis que les autres continuent de réduire leurs taux, mais à un rythme ralenti. Ces baisses sont en moyenne de 10 points de base et ne sont pas généralisées à tous les profils et durées. De quoi afficher ainsi un taux moyen à 3.90 % sur 15 ans, 4 % sur 20 ans.
Cécile Roquelaure, directrice des études chez Empruntis, analyse ce phénomène comme une pause nécessaire pour les établissements bancaires afin d'évaluer la réaction du marché. Avec un nombre mesuré d'emprunteurs, les banques peinent à avoir une vision claire et restent prudentes dans leurs stratégies. « Nous sommes dans un entre-deux où les banques souhaitent favoriser le retour des emprunteurs, mais sans aller trop vite et trop loin, bien que l'accélération ait déjà été significative », décrypte la spécialiste. Les projections sur une baisse des taux de la BCE en juin ne devraient pas amplifier le mouvement actuel. Les institutions financières semblent prendre un moment pour respirer et évaluer leurs positions avant de faire leur prochain mouvement stratégique dans le marché dynamique du crédit immobilier.

 

Gratuit, téléchargez notre guide

“ Acheter un logement neuf : mode d'emploi ”

  • Les avantages du neuf
  • Comment financer un logement neuf
  • Achat en VEFA, mode d'emploi

Conformément au Règlement Général de Protection des Données – (UE) 2016/679., vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit, il vous suffit d'en faire la demande par mail (dpo@gao-communication.com) ou par voie postale à GAO-Communication, 3D allée Charles Péguy 74940 Annecy-Le-Vieux.

Des refus de prêt diminués par deux début 2024

 

Dans un contexte où les banques sont désireuses de prêter à nouveau, le taux de refus de crédit a considérablement diminué en ce début 2024. C'est une excellente nouvelle pour les emprunteurs, qui peuvent théoriquement demander le réexamen de leur dossier, sous certaines conditions. De plus, avec des taux d'usure supérieurs à 6 %, exemple 6,29 % sur 20 ans et plus, qui ne sont plus bloquants, le nombre de refus de crédit a fortement baissé.
En effet, sur les deux premiers mois de l'année, par rapport à janvier-février 2023, le nombre de dossiers refusés dans le réseau de courtage Vousfinancer a baissé de 60 %. Autre indicateur significatif, le taux de refus, part des dossiers qui n'ont obtenu aucun accord bancaire, est passé de 34 % en moyenne en 2023 à 18 % depuis le début de l'année 2024.
C'est dans ce contexte que, depuis le 26 février, certaines banques ont mis en place un dispositif de revue des crédits immobiliers non accordés, jusqu'à la fin de l'année, à condition que le dossier remplisse certaines conditions comme être client de la banque, respecter les critères du HCSF ou que le projet soit toujours en cours, c'est-à-dire toujours dans le délai indiqué dans les conditions suspensives, soit de 45 à 60 jours. Julie Bachet, directrice générale de Vousfinancer, souligne tout de même que ce dispositif arrive un peu tard, dans un contexte de baisse des refus de prêt. Elle rappelle d'ailleurs que les courtiers peuvent aider à limiter les refus en recommandant d'ajouter de l'apport personnel lorsque c'est possible ou de rembourser par anticipation les crédits à la consommation en cours, ou d'allonger la durée du crédit pour rester dans un endettement raisonnable et conserver un reste-à-vivre suffisant.

 

Quid du prêt in fine et autres solutions pour relancer l'accès au crédit ?

 

En outre, le gouvernement tente de trouver des solutions pour stimuler l'accès au crédit, comme le prêt in fine. Une rencontre entre le ministère de la Transition écologique en charge du Logement et les établissements bancaires a eu lieu la semaine dernière afin d'évoquer ces pistes pour rouvrir les vannes du crédit.

Reste que du côté des spécialistes, on considère que le crédit in fine est une fausse bonne idée, lui préférant un assouplissement de la contrainte de ne pas dépasser 35 % d'endettement ou la mise en place d'un prêt à taux bonifié. En effet, pour améliorer la solvabilité des emprunteurs, la bonne stratégie pourrait être l'introduction de prêts à taux réduits, une idée déjà mentionnée par Bruno Lemaire, le ministre de l'Économie. Par exemple, pour un couple ayant des revenus de 4 200 €, une réduction d'un point de pourcentage sur le taux de leur crédit correspondrait à une augmentation de 20 000 € de leur capacité d'emprunt, soit une augmentation de 10%, ce qui équivaudrait à une baisse des prix de 10%.
En bref, en ce début du printemps de l'immobilier, les emprunteurs bénéficient d'une plus grande accessibilité au crédit et les banques sont toujours plus disposées à prêter. A voir si les mesures envisagées par le gouvernement permettront réellement de donner le coup de boost nécessaire à rouvrir le robinet du crédit immobilier.

Découvrez notre sélection de programmes neufs

  • Programme neuf Domaine k-Ducée à Vitrolles

    Domaine k-Ducée
    3, 4 pièces
    Vitrolles - 13

    Découvrir
  • Programme neuf Alto à Epagny-Metz-Tessy

    Alto
    2, 3, 5 pièces
    Epagny-Metz-Tessy - 74

    Découvrir
  • Programme neuf 4p d'Exception - 280 Prado à Marseille 8ème

    4p d'Exception - 280 Prado
    4 pièces
    Marseille 8ème - 13

    Découvrir
  • Programme neuf Le Hameau de Luvera à Louvres

    Le Hameau de Luvera
    1, 2, 3, 4, 5, 6 pièces
    Louvres - 95

    Découvrir
  • Programme neuf Melun M2 à Melun

    Melun M2
    2, 3 pièces
    Melun - 77

    Découvrir
  • Programme neuf Les Nouveaux Quais à Bonneville

    Les Nouveaux Quais
    2, 3, 4 pièces
    Bonneville - 74

    Découvrir
  • Programme neuf Domaine des Setiers à Meylan

    Domaine des Setiers
    2, 3, 4 pièces
    Meylan - 38

    Découvrir
  • Programme neuf Couleur Provence à Cogolin

    Couleur Provence
    Studio, 2, 3, 4 pièces
    Cogolin - 83

    Découvrir
  • Programme neuf Le Zephyr à Evian-les-Bains

    Le Zephyr
    3, 4 pièces
    Evian-les-Bains - 74

    Découvrir
  • Programme neuf Coeur Lardenne - Prix Maîtrisés à Toulouse

    Coeur Lardenne - Prix Maîtrisés
    4 pièces
    Toulouse - 31

    Découvrir
  • Programme neuf Vertex Typ'O à Vaujours

    Vertex Typ'O
    3, 4 pièces, Maison
    Vaujours - 93

    Découvrir
  • Programme neuf Vertigo à Brest

    Vertigo
    4, 5 pièces
    Brest - 29

    Découvrir
  • Programme neuf Rose Place 2 à Toulouse

    Rose Place 2
    2, 3 pièces
    Toulouse - 31

    Découvrir
  • Programme neuf Naturaé à Ambarès-et-Lagrave

    Naturaé
    3, 4, 5 pièces
    Ambarès-et-Lagrave - 33

    Découvrir
  • Programme neuf Chalets Láska à Les-Contamines-Montjoie

    Chalets Láska
    3 pièces
    Les-Contamines-Montjoie - 74

    Découvrir

Autres Actualités

Voir toutes les actualités