Plus de 600 œuvres d'art dans des programmes neufs




Diaporama
<strong>Une fresque murale dans un programme neuf à Bordeaux</strong> <br>Près des vestiges gallo-romains du Palais Gallien à Bordeaux, Crew MonkeyBird a réalisé une fresque pour le programme immobilier Héritage conçu par Belin Promotion. Cette œuvre joue avec les perspectives et dévoile de multiples détails gothiques entièrement offerts à la vue des passants. La fresque s’intègre magistralement dans le paysage de ce quartier historique de Bordeaux et, par cette commande, Belin Promotion affirme son engagement pour l’accès de l’art au plus grand nombre. © Crew MonkeyBird

Une fresque murale dans un programme neuf à Bordeaux
Près des vestiges gallo-romains du Palais Gallien à Bordeaux, Crew MonkeyBird a réalisé une fresque pour le programme immobilier Héritage conçu par Belin Promotion. Cette œuvre joue avec les perspectives et dévoile de multiples détails gothiques entièrement offerts à la vue des passants. La fresque s’intègre magistralement dans le paysage de ce quartier historique de Bordeaux et, par cette commande, Belin Promotion affirme son engagement pour l’accès de l’art au plus grand nombre. © Crew MonkeyBird

<strong>Une installation aérienne pour BNP Paribas Real Estate</strong> L’emblématique immeuble Métal 57, construit en 1984 par Claude Vasconi, a récemment été réhabilité par l'architecte Dominique Perrault dans une volonté commune avec BNP Paribas Real Estate et la ville de Boulogne-Billancourt de préserver le patrimoine de ce bâtiment industriel. <br>BNPPRE, qui y a installé son siège, a souhaité insuffler une dimension culturelle et artistique à cet immeuble converti en bureaux contemporains et en allée publique près de l'île Seguin.  <br>En invitant Loris Cecchini à investir le hall de Métal 57, BNP Paribas Real Estate dévoile une nouvelle fois la réussite d'un chassé-croisé entre art et architecture. Les formes organiques de l'œuvre Waterbones rencontrent délicatement les lignes métalliques de ce bâtiment au passé industriel. © Arnon Paris, Loris Cecchini

Une installation aérienne pour BNP Paribas Real Estate L’emblématique immeuble Métal 57, construit en 1984 par Claude Vasconi, a récemment été réhabilité par l'architecte Dominique Perrault dans une volonté commune avec BNP Paribas Real Estate et la ville de Boulogne-Billancourt de préserver le patrimoine de ce bâtiment industriel. 
BNPPRE, qui y a installé son siège, a souhaité insuffler une dimension culturelle et artistique à cet immeuble converti en bureaux contemporains et en allée publique près de l'île Seguin.  
En invitant Loris Cecchini à investir le hall de Métal 57, BNP Paribas Real Estate dévoile une nouvelle fois la réussite d'un chassé-croisé entre art et architecture. Les formes organiques de l'œuvre Waterbones rencontrent délicatement les lignes métalliques de ce bâtiment au passé industriel. © Arnon Paris, Loris Cecchini

<strong>Une œuvre d’art dans un projet immobilier emblématique d’Ivry-sur-Seine</strong> <br>Alice Guittard installe 27 marqueteries à Ivry-sur-Seine pour Nexity, Polycités, Linkcity et Bouygues Bâtiment Île-de-France. Le projet immobilier Les Lettres d’Ivry s’installe sur le site de l’ancienne imprimerie du journal Le Monde qui l’occupa pendant 27 ans. Ce passé industriel est conservé par la préservation des arches en béton et l’artiste Alice Guittard a souhaité lui rendre hommage en y intégrant 27 marqueteries de pierre représentant des Unes de presse avec un élément marquant par année. Sujets politiques, culturels, scientifiques, sociaux mais aussi économiques sont représentés par ces œuvres minérales qui donnent à voir des mains ouvrant les journaux, offrant une parenthèse historique aux passants. © Alice Guittard

Une œuvre d’art dans un projet immobilier emblématique d’Ivry-sur-Seine
Alice Guittard installe 27 marqueteries à Ivry-sur-Seine pour Nexity, Polycités, Linkcity et Bouygues Bâtiment Île-de-France. Le projet immobilier Les Lettres d’Ivry s’installe sur le site de l’ancienne imprimerie du journal Le Monde qui l’occupa pendant 27 ans. Ce passé industriel est conservé par la préservation des arches en béton et l’artiste Alice Guittard a souhaité lui rendre hommage en y intégrant 27 marqueteries de pierre représentant des Unes de presse avec un élément marquant par année. Sujets politiques, culturels, scientifiques, sociaux mais aussi économiques sont représentés par ces œuvres minérales qui donnent à voir des mains ouvrant les journaux, offrant une parenthèse historique aux passants. © Alice Guittard

<strong>De la couleur vive dans un nouvel immeuble de Saint-Ouen</strong> <br>Invitée par Covivio, l’artiste Caroline Derveaux illumine l’entrée de l’immeuble So Pop à Saint-Ouen avec ses quatre fresques murales intitulées Stairway to rise up. Pour ce faire, elle s’inspire entièrement des formes abstraites du bâtiment pour créer un remarquable contraste entre des peintures aux couleurs vives et le béton utilisé pour l’architecture de So Pop. Installées dans l’escalier central de l’immeuble, les fresques invitent à la déambulation et à la rencontre des habitants. ©Olivier Ouadah

De la couleur vive dans un nouvel immeuble de Saint-Ouen
Invitée par Covivio, l’artiste Caroline Derveaux illumine l’entrée de l’immeuble So Pop à Saint-Ouen avec ses quatre fresques murales intitulées Stairway to rise up. Pour ce faire, elle s’inspire entièrement des formes abstraites du bâtiment pour créer un remarquable contraste entre des peintures aux couleurs vives et le béton utilisé pour l’architecture de So Pop. Installées dans l’escalier central de l’immeuble, les fresques invitent à la déambulation et à la rencontre des habitants. ©Olivier Ouadah

<strong>De l’art dans un programme neuf de Nîmes<br></strong>A Nîmes, dans le programme neuf Carré Palascio livré par Pitch Immo, Mélina Todeschi imagine un banc de presque 4 mètres de long en étroite collaboration avec l'architecte d'intérieur Valérie Sucarrat et l'entreprise de menuiserie d'agencement Lo Nardo. A l'image de la lettre S présente dans « Palascio », le banc encourage les résidents et leurs invités à prendre place dans le hall et à contempler le patio extérieur. Parce qu'il s'inspire à la fois du bois, matériau phare du hall, et de la ligne courbe, le banc veut répondre parfaitement à l'élégance et l'esprit de convivialité du Carré Palascio. © Alice Lapeyre

De l’art dans un programme neuf de Nîmes
A Nîmes, dans le programme neuf Carré Palascio livré par Pitch Immo, Mélina Todeschi imagine un banc de presque 4 mètres de long en étroite collaboration avec l'architecte d'intérieur Valérie Sucarrat et l'entreprise de menuiserie d'agencement Lo Nardo. A l'image de la lettre S présente dans « Palascio », le banc encourage les résidents et leurs invités à prendre place dans le hall et à contempler le patio extérieur. Parce qu'il s'inspire à la fois du bois, matériau phare du hall, et de la ligne courbe, le banc veut répondre parfaitement à l'élégance et l'esprit de convivialité du Carré Palascio. © Alice Lapeyre

<strong>Une sculpture dans un projet immobilier neuf de Sathonay-Camp</strong> <br>À Sathonay-Camp, près de Lyon, une œuvre d'Isabelle Healy anime le jardin de la résidence Horizon, conçue par l'Atelier Vera et Associés pour le promoteur Bati-Lyon Promotion. Cette sculpture en résine, intitulée Mon héros, symbolise la transmission, l'avenir et l'espoir, invitant à tourner autour d’elle, à changer notre point de vue et nous questionner sur l’identité́ du héros. Libres aux résidents de voir la sculpture sous un nouveau jour au fil des années. © Stéphane Nauroy

Une sculpture dans un projet immobilier neuf de Sathonay-Camp
À Sathonay-Camp, près de Lyon, une œuvre d'Isabelle Healy anime le jardin de la résidence Horizon, conçue par l'Atelier Vera et Associés pour le promoteur Bati-Lyon Promotion. Cette sculpture en résine, intitulée Mon héros, symbolise la transmission, l'avenir et l'espoir, invitant à tourner autour d’elle, à changer notre point de vue et nous questionner sur l’identité́ du héros. Libres aux résidents de voir la sculpture sous un nouveau jour au fil des années. © Stéphane Nauroy

Edition du
Actualités

La charte « 1 immeuble, 1 œuvre » continue de se développer avec toujours plus de promoteurs engagés et toujours plus d’œuvres d’art installées dans des programmes immobiliers neufs. Diaporama des dernières œuvres symboliques installées.

La charte « 1 immeuble, 1 œuvre » continue de se développer avec toujours plus de promoteurs engagés et toujours plus d’œuvres d’art installées dans des programmes immobiliers neufs. Diaporama des dernières œuvres symboliques installées.


Le programme « 1 immeuble, 1 œuvre » ne cesse de faire de nouveaux adeptes et s’intègrent du coup toujours davantage dans notre quotidien, au sein des programmes immobiliers neufs, avec en ce début 2023, plus de 600 œuvres commandées et installées sur l'ensemble du territoire depuis 2016. 

 

La Charte 1 immeuble, 1 œuvre, c’est quoi ?

 

Créée en 2015, la Charte « 1 immeuble, 1 œuvre » lancée par le ministère de la Culture est un dispositif de commande d’œuvres d’art aux artistes par les acteurs de l'immobilier : promoteurs, foncières, bailleurs sociaux… et qui s’inscrit dans le soutien à la création artistique française et la diffusion des arts visuels. Une initiative tout à fait unique dans le champ de la commande artistique en France et à l’international. Une association, baptisée Le Club 1 immeuble, 1 œuvre, fédère et accompagne ses membres dans la mise en œuvre du programme et fait rayonner leur engagement. 
Preuve de son succès, 629 œuvres d’art ont été installées précisément sur tout le territoire français, grâce à désormais 77 entreprises signataires de la chartes. 471 artistes de la scène française ont été impliqués et 480 programmes immobiliers ont été investis par leurs œuvres d’art. 
Pour aller encore plus loin, outre de nombreuses nouvelles installations artistiques, 2023 sera marquée par la création d’un Prix 1 immeuble, 1 œuvre, organisé par le ministère de la Culture. Découvrez dans le diaporama ci-dessus les dernières œuvres installées.

Autres Actualités

Voir toutes les actualités