Bernard Mounier, Bouygues Immobilier : « Il y a besoin d'un signe de confiance pour relancer la machine »

Edition du
Interviews

Président de Bouygues Immobilier, Bernard Mounier, était un des grands témoins du salon Sibca sur l’immobilier bas carbone qui se tient jusqu’à ce vendredi soir au Grand Palais Ephémère à Paris. Alors que le logement traverse une crise profonde, son groupe croit dans l’intérêt de continuer à innover pour l’environnement.

bernard mounier, bouygues immobilier
Bernard Mounier, président de Bouygues Immobilier, demande un simple "input" au gouvernement pour redonner confiance au marché.

Président de Bouygues Immobilier, Bernard Mounier, était un des grands témoins du salon Sibca sur l’immobilier bas carbone qui se tient jusqu’à ce vendredi soir au Grand Palais Ephémère à Paris. Alors que le logement traverse une crise profonde, son groupe croit dans l’intérêt de continuer à innover pour l’environnement.

Trouvez un logement neuf en 3 clics !

Où cherchez-vous ?

  • Pour habiter
  • Pour investir
  • Terrains
Trouver

- Pourquoi est-il important de continuer à innover malgré le contexte très compliqué dans la promotion immobilière ?

 

Bernard Mounier : « J'ai choisi comme titre de mon intervention sur ce deuxième Sibca « Ne pas renoncer ». Je comprends bien les défis auxquels le secteur de l'immobilier est confronté : des taux d'intérêt en hausse, un manque d'acheteurs et d'investisseurs. Certains, mes propres collaborateurs parfois, pourraient être tenté de se dire : « Arrêtons de se lancer dans la décarbonisation, car cela coûte cher. Faisons une pause ». Mais le climat, lui, ne prend pas de pause, les personnes qui ont perdu leur maison lors d'inondations ou d'incendies de forêt ne prennent pas de pause. Notre secteur n'a pas le droit de faire une pause.
On me demande souvent si je suis fondamentalement opposé à l'idée d'une pause réglementaire, comme le suggèrent certains. Je ne pense pas qu'une pause réglementaire soit une option viable. Ce ne sera pas admis par les citoyens-consommateurs. Pour gagner de l'argent, est-ce que je vais demander une pause réglementaire dans la pêche au thon rouge, une espèce en voie de disparition ? Nous devons continuer à agir, à partager nos bonnes innovations et à les mettre au service de ceux qui en ont besoin. Des promoteurs qui ne sont pas adossés à un grand groupe comme le notre, par exemple. Les partenariats signés durant ce salon montrent que, dans des situations où les enjeux sont énormes, nous devons trouver des solutions.
Prenons l'exemple de cette nouvelle pompe à chaleur utilisant la compression acoustique, une innovation qui n'existait pas il y a quelques années. Nous devons donner la chance à de telles innovations de s'exprimer, d'être testées, d'accepter de faire des erreurs, puis de partager en open source. Nous devons montrer ce que nous pouvons faire et établir des partenariats. Les grandes entreprises comme la nôtre ont un devoir d'exemplarité, car c'est ce que les générations futures attendent de nous. 
Nous ne devons pas, non plus, renoncer à faire du beau, car notre secteur est axé sur le très très long terme. Nous ne fabriquons pas des produits avec une obsolescence programmée de quelques années. En 2100, personne ne se souviendra de la crise immobilière de 2022-2023, mais les bâtiments seront toujours là. Nous ne devons pas renoncer à la préservation de la planète, à l'adoption d'obligations réglementaires solides, l'imagination de nos collaborateurs fera le reste, comme elle l'a déjà fait dans le secteur immobilier. »

 

- Comment pouvons-nous tout de même surmonter cette crise conjoncturelle ? Que demandez-vous au gouvernement en vue de la prochaine loi de finances ?

 

« J'ai rencontré le nouveau ministre du Logement, Patrice Vergriete. Il a la particularité d'être en provenance de Dunkerque, où il s'est lancé un défi de taille de réindustrialiser sa ville. Mais il ne s'agit pas que de construire des giga-factory, il s'agit également de libérer le marché du logement pour y faciliter le recrutement. Dans cette situation, il est crucial de trouver des solutions pour équilibrer l'économie globale du pays et la façon d'habiter la France. Ce n'est pas uniquement le secteur de la promotion immobilière qui est en difficulté, mais aussi les acheteurs potentiels qui sont confrontés à une perte de solvabilité due à des taux d'intérêt élevés. Bouygues Immobilier est le promoteur des primo-accédants, le ticket moyen est de 220 000 €. Aujourd'hui, ces ménages ne peuvent emprunter plus que 180 000 €. Ils ont perdu 40 000 € de solvabilité en raison de la hausse des taux. Il ne s'agit pas de déverser des milliards. Une simple intervention du gouvernement pourrait redonner confiance au marché immobilier, alors que les taux commencent à se stabiliser. Il faut peut-être laisser de côté le logement comme un produit spéculatif ; mais soutenir l'investissement à long terme, des ménages qui deviennent propriétaires de leur résidence principale, qui n'ont ainsi plus de loyers à payer. Il y a un manque de logements neufs en France. Des logements, type passoire énergétique, vont disparaître du marché locatif. Le besoin est là. Il y a besoin d'un signe de confiance pour relancer la machine ».

 

- Justement, quelle pourrait être la solution ? Quelles sont les propositions de l'industrie immobilière pour surmonter cette crise ?

 

« La profession travaille maintenant depuis plus d'un an à proposer des solutions, beaucoup de solutions. Nous comprenons que demander simplement de l'argent ne soit pas toujours la meilleure option, compte tenu des contraintes budgétaires. Reste qu'il existe des solutions abordables qui pourraient redonner confiance au marché. Est-ce que c'est un prêt à taux bonifié ? Est-ce que c'est un changement de zonage ? Pourquoi pas. Il me semble, en revanche, compliqué de revenir sur la suppression du Pinel. De petites mesures pourraient redonner confiance et nous avons un ministre du Logement qui a envie de porter le flambeau. C'est devenu un sujet sur le dessus de la pile en cette rentrée, dans un secteur de la promotion immobilière qui a un effet domino très important sur tout un secteur qui est le BTP. Nous avons besoin d'une approche réfléchie pour rétablir l'équilibre dans le secteur immobilier, car les conséquences vont bien au-delà de notre industrie. Nous sommes optimistes quant à l'avenir. »

Découvrez notre sélection de programmes neufs

  • Programme neuf Ô Jardin à Le Ban Saint-Martin

    Ô Jardin
    3 pièces
    Le Ban Saint-Martin - 57

    Découvrir
  • Programme neuf Coté Village à Saint-Félix

    Coté Village
    2, 3, 4 pièces
    Saint-Félix - 74

    Découvrir
  • Programme neuf Primavera à Trets

    Primavera
    2, 3 pièces
    Trets - 13

    Découvrir
  • Programme neuf Dock 28 à Dunkerque

    Dock 28
    3, 4, 5 pièces
    Dunkerque - 59

    Découvrir
  • Programme neuf Dammarie-les-Lys M1 à Dammarie-les-Lys

    Dammarie-les-Lys M1
    2, 3, 4, 5 pièces
    Dammarie-les-Lys - 77

    Découvrir
  • Programme neuf Les Balcons du Foron à La Roche-sur-Foron

    Les Balcons du Foron
    2, 3, 4, 5 pièces
    La Roche-sur-Foron - 74

    Découvrir
  • Programme neuf Le Licio à Moirans

    Le Licio
    2, 3, 4 pièces
    Moirans - 38

    Découvrir
  • Programme neuf Le Clos de Valro à Antibes

    Le Clos de Valro
    3 pièces
    Antibes - 06

    Découvrir
  • Programme neuf Le Domaine des Cedres à Corenc

    Le Domaine des Cedres
    2, 3, 4, 5 pièces
    Corenc - 38

    Découvrir
  • Programme neuf City Life à Avignon

    City Life
    2, 3, 4 pièces
    Avignon - 84

    Découvrir
  • Programme neuf Les Sources à Wolxheim

    Les Sources
    3, 4 pièces
    Wolxheim - 67

    Découvrir
  • Programme neuf Elorn à Guipavas

    Elorn
    Studio, 2, 3 pièces
    Guipavas - 29

    Découvrir
  • Programme neuf Vents d'Union à L'Union

    Vents d'Union
    3, 2, 4 pièces
    L'Union - 31

    Découvrir
  • Programme neuf Ozéna à Tarnos

    Ozéna
    2, 3, 4, 5 pièces
    Tarnos - 40

    Découvrir
  • Programme neuf Résidence Manaka à La Plagne Tarentaise

    Résidence Manaka
    2, 3, 4 pièces
    La Plagne Tarentaise - 73

    Découvrir

Autres Interviews

Voir toutes les interviews