Recherche d'articles
 
 
Les informations de l'immobilier neuf : tout savoir de l'immobilier neuf
Le spécialiste pour trouver un logement neuf
Où ?
  • Pour habiter
  • Pour investir
  • Terrains
Trouver

Astuce : nos filtres en pages de résultats vous permettront d'affiner votre sélection

Chiffres clés Edition du

Vente de logements neufs : un trimestre pire que durant le premier confinement

vente appartement neuf
Les ventes de logements neufs atteignent un point bas, pire que lors du premier confinement, lors de ce troisième trimestre 2022. © Shutterstock

Bientôt dix ans qu’on n’avait pas connu un tel niveau bas de commercialisation des logements neufs en France, pire même que pendant le premier confinement. Revue de détails des derniers chiffres de l’immobilier neuf.



Qui aurait pu penser que ce troisième trimestre 2022, on enregistrerait moins de ventes de logements neufs aux particuliers que durant le deuxième trimestre 2020, marqué par le black-out total du premier confinement ? C’est pourtant ce que montrent les chiffres de la commercialisation des logements neufs fournis par le ministère de la Transition écologique.

 

Seulement 20 000 logements neufs vendus en trois mois

 

Au troisième trimestre 2022, en France métropolitaine, 20 400 logements neufs ont été réservés par des particuliers, soit 16,8 % de moins qu’au troisième trimestre 2021. Il y en avait eu plus de 21 000 au deuxième trimestre 2020, marqué par le premier confinement. Cela fait depuis 2014 qu’un tel point bas n’avait pas été atteint. Sur les douze derniers mois, le recul des réservations est de 5,7 %, soit environ 110 000 logements neufs vendus. 
Dans le détail, au cours de ce troisième trimestre, la baisse de réservations est plus marquée pour les maisons individuelles : - 26,4 % que pour les appartements neufs : - 16,2 %. A l’exception des studios, dont les ventes sont en progression de 6 %, plus la taille de l’appartement neuf est grande, plus la baisse des réservations est forte. De plus, les annulations de réservations restent à un haut niveau, représentant 17,5 % des réservations.
Dans le même temps, les mises en vente de logements neufs destinés à des particuliers, au nombre de 21 400 pour le troisième trimestre 2022, poursuivent également leur recul : 9,8 % de moins qu’au troisième trimestre 2021.

 

Gratuit, téléchargez notre guide

“ Acheter un logement neuf : mode d'emploi ”

  • Les avantages du neuf
  • Comment financer un logement neuf
  • Achat en VEFA, mode d'emploi
Veuillez renseigner votre adresse email dans ce champ pour télécharger notre guide.

Conformément au Règlement Général de Protection des Données – (UE) 2016/679., vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit, il vous suffit d'en faire la demande par mail (dpo@gao-communication.com) ou par voie postale à GAO-Communication, 3D allée Charles Péguy 74940 Annecy-Le-Vieux.

Moins de 100 000 logements neufs en commercialisation

 

Une fois tenu compte des nouveaux logements proposés à la vente, de l’actualisation de l’encours de logements, suite notamment à des abandons de programmes neufs, ainsi que des réservations effectuées au cours du trimestre nettes des annulations de réservation, l’encours de logements proposés à la vente aux particuliers s’élève 98 700 logements à la fin du troisième trimestre 2022. Bonne nouvelle : il augmente de 3,8 % par rapport au trimestre précédent et est en légère hausse sur un an, de + 0,9 % en comparaison de la fin du troisième trimestre 2021. Pour rappel, début 2022, l’encours de logements à la vente avait atteint un niveau parmi les plus bas des dix dernières années. Pour l’heure, les stocks ne se reconstituent donc pas réellement.

 

La zone C attire promoteurs et acheteurs

 

Les évolutions de la demande et de l’offre de logements neufs sont contrastées selon les régions. Les zones les plus rurales, zone C, connaissent une forte progression du nombre de nouveaux logements commercialisés : + 87,7 % par rapport au troisième trimestre 2021, pour le deuxième trimestre consécutif, et un encours de logements qui augmente fortement : + 27,3 % par rapport au troisième trimestre 2021. Toutefois, les réservations y diminuent de 13 % en trois mois, mais elles restent à un niveau positif en rythme annuel : + 5,6 %. 

vente appartement neuf Centre Val de Loire
La région Centre Val de Loire, à l'image d'Orléans, est la seule à afficher une progression des ventes et des mises en vente au 3e trimestre. © Shutterstock
A l’inverse, les ventes reculent partout ailleurs : - 9,2 % sur un an en zones A et Abis, - 4,2 % en zone B1 et - 4,4 % en zone B2. Des zones également marquées par un fort recul des mises en vente.

 

Seul l’immobilier neuf en Centre Val de Loire résiste

 

Région par région, seul l’immobilier neuf en Centre-Val de Loire présente une conjoncture trimestrielle dynamique à la hausse à la fois sur la demande et l’offre de logements à destination des particuliers : les réservations et les mises en vente pour les particuliers augmentent toutes deux de 17,7 % par rapport au troisième trimestre 2021. L’immobilier neuf en Normandie présente quant à lui une dynamique favorable des réservations par rapport au troisième trimestre 2021 : + 25 % ; mais une forte contraction de mises en vente : - 11,6 %.
A noter le rebond des mises en vente dans quatre autres régions : la Bourgogne-Franche-Comté enregistre une progression de 23 % des mises en vente mais un recul de - 4,5 % des réservations, idem en Bretagne : + 11,5 % pour les mises en vente et - 16,9 % pour les réservations et en Auvergne-Rhône-Alpes : + 10,9 % pour les mises en vente et - 8,5 % pour les réservations. Dans une moindre mesure, l’immobilier neuf en Ile-de-France voit ses mises en vente augmenter de 2,4 % alors que les réservations baissent de 16,6 %. A savoir que la forte progression des mises en vente dans les régions Bourgogne-Franche-Comté et Centre-Val de Loire s’explique par la commercialisation de plusieurs programmes immobiliers de plus d’une centaine de logements au troisième trimestre 2022 alors qu’il n’y en avait pas au troisième trimestre 2021, précise le ministère.

 

Besoin d’un crédit immobilier ?

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques pour votre projet immobilier

Poursuite de la hausse des prix immobiliers neufs

 

Le prix moyen au mètre carré des appartements neufs vendus continue d’augmenter : + 6,4 % par rapport au troisième trimestre 2021. Toutes les tailles de logement voient leur prix moyen au mètre carré augmenter, de façon plus marquée pour les petits appartements : + 7,2 % pour les T1. Ainsi, au troisième trimestre 2022, un appartement neuf est vendu en moyenne 4 700 €/m². Quand le prix moyen en zone Abis est de 7 377 €/m², cela reste plus abordable en zone B2 et C avec un prix moyen des appartements neufs à 4 111 €/m².
Le prix moyen des maisons individuelles neuves vendues en VEFA au troisième trimestre 2022 par la promotion immobilière augmente de 1,7 % par rapport au troisième trimestre 2021 pour atteindre 340 500 €. La hausse des prix concerne surtout les maisons de trois pièces ou moins : + 15 %. 

Par Céline Coletto