Recherche d'articles
 
 
Les informations de l'immobilier neuf : tout savoir de l'immobilier neuf
Le spécialiste pour trouver un logement neuf
Où ?
  • Pour habiter
  • Pour investir
  • Terrains
  • Constructeurs
Trouver

Astuce : nos filtres en pages de résultats vous permettront d'affiner votre sélection

Actualités Edition du
Mise à jour le 10/12/2020

Maison intelligente, à quoi voulez-vous qu’elle ressemble ?

appartement neuf connecté
Les objets connectés trouvent surtout leur place dans le salon, comme ici dans les logements neufs de Bouygues Immobilier. © Flexom / Bouygues Immobilier

Tags : Maison intelligente, habitat intelligent, objet connecté, logement connecté, smarthome, Promotelec


Les cadeaux de Noël le prouvent, l’habitat intelligent ou smarthome continue de se développer en France et les Français voient tout le potentiel des objets connectés comme des services à domicile. Pour tout savoir de la maison intelligente.



Maison rendue intelligente grâce aux objets connectés, la smarthome se développe en France, tout comme la perception qu’ont les Français de cette nouvelle façon de vivre dans leur logement entouré par ces équipements connectés de l'habitat. Mais à quoi les Français voudraient que la maison intelligente ressemble ? A quoi devront servir les objets connectés pour prouver leur utilité ? Eléments de réponses grâce à cette étude sur le logement connecté.
 

L’habitat intelligent permet de décloisonner le logement

 
Ainsi, l’association Promotelec a dévoilé une étude spéciale, avec l’institut Sociovision pour savoir comment les Français percevaient l’habitat intelligent. Première conclusion de l’enquête sur le logement connecté : les espaces au sein du logement sont de plus en plus « décloisonnés », les pièces voient leur usage évoluer en fonction des technologies associées à chaque lieu de vie.
« Quand la cuisine devient le hub central de la maison, concentrant la majorité des solutions connectées du foyer, le salon se transforme lui en flex office propice au télétravail, alors que le jardin s’impose comme un véritable prolongement du logement, une pièce en plus qu’il est possible d’utiliser été comme hiver », indique l'association Promotelec.
Les objets connectés, du simple smartphone à l’assistant vocal, en passant par le chauffage intelligent, ou encore l’éclairage pilotable à distance, permettent à chacun de modeler son habitat connecté selon son mode de vie et ses besoins, pour in fine aboutir à un habitat en constante évolution pour s’adapter au profil de l’occupant.
 
 

Qu'est-ce qu'une maison intelligente ?

 
Les pièces de vie d’une maison intelligente : le salon et la cuisine ouverte sur celui-ci sont celles où les objets connectés sont jugés les plus utiles. Pour les sondés, le salon est la pièce de la maison où les objets connectés sont les plus utiles à 54 %, juste devant la cuisine et la chambre à 20 %. Ainsi, plus une pièce est multifonction et ouverte, plus l’utilité des objets connectés de l’habitat est perçue comme élevée, du robot de cuisine connecté aux enceintes connectées. Des objets d’abord orientés vers le confort et le divertissement mais aussi pour la cuisine de rendre les tâches ménagères plus faciles. Dans la chambre, on s’équipe d’abord d’objets connectés pour améliorer la qualité du sommeil, quand dans la salle de bain, il s’agit plutôt de réduire les consommations d’eau et donc les factures énergétiques. 
 

Les objets connectés pour faire des économies ?

 
Autre conclusion de l’étude, pour l’heure, l’équipement en objets connectés dans la maison pour réaliser des économies d’énergie n’est pas une priorité. Loin de là. Alors
Les atouts d'un logement neuf connecté ! © Trouver-un-logement-neuf.com
que les équipements domotiques de type chauffage intelligent ou thermostat connecté connaissent un succès grandissant, jusqu’ici l’association entre objet connecté et économies d’énergie n’est pas toujours automatique. 
Pourtant, rappelle l’association Promotelec, un système de chauffage connecté, avec les fonctionnalités de contrôle à distance des températures, de programmation de scenarii de chauffe, de suivi des consommations en temps réel, des capteurs de présence, des détecteurs d’ouverture de fenêtres… peut permettre de réduire jusqu’à 30 % les consommations d’électricité. De quoi allier divertissement apporté par les objets connectés et préservation de l’environnement et du portefeuille des Français, ce qui devrait encore décupler l'attrait pour ces équipements connectés dans l'habitat dans l'avenir. Les experts en sont persuadés la maison intelligente va rapidement devenir la norme dans l’habitat neuf. A voir maintenant à quelle échéance le logement neuf connecté va s'implanter massivement.
 

De la maison connectée à la maison intelligente !


D’autant que l’essentiel de la croissance du marché de la maison connectée proviendra de deux ruptures technologiques à l’œuvre : l’intelligence artificielle et les enceintes domestiques, selon le cabinet Xerfi. Pour répondre aux attentes des clients, les fabricants devront mettre au point une offre suffisamment perfectionnée, à l’image des capteurs de chute pour les personnes âgées ou encore des caméras de surveillance connectées capables de détecter la présence d’un intrus dans la maison.

Les enceintes domestiques, comme Google Home ou Amazon Echo, simplifient l’interaction avec les équipements grâce à l’utilisation de la voix. Les premières enceintes dotées de fonctions d’intelligence artificielle et de reconnaissance vocale se font désormais une large place dans les salons de nos maisons 2.0. De quoi passer de la maison connectée à la maison intelligente.

Si les freins techniques sont peu à peu levés, de nouveaux obstacles se dressent pourtant devant les acteurs du marché, rappelle le cabinet d’études. Alors que les cas de piratage se multiplient, la sécurité et la confidentialité des données personnelles préoccupent de plus en plus les Français. En d’autres termes, les utilisateurs sont-ils prêts à laisser les clés de leur maison aux GAFA ? C’est ce qu’illustrent les annonces de fuite de données avérées ou non mais aussi l’interpellation de la CNIL contre une « simple » poupée intelligente.

Les problématiques liées aux données vont de fait conditionner l’évolution du marché, explique Xerfi. D’abord, la progression du taux d’adoption des objets connectés au sein de l’habitat va dépendre de la capacité des acteurs à répondre aux enjeux autour de la sécurité des données. L’agrégation des données issues des objets connectés va, elle, se traduire par la mise en place d’un nombre restreint d’écosystèmes, reconfigurant totalement le jeu concurrentiel au passage. Les géants américains comme Amazon, Apple et Google devraient y jouer le rôle de pilotes. Avec respectivement Homekit et Nest,

maison intelligente
Pour l’heure, l’association logement connecté et économies d’énergie n’a pas lieu pour une majorité de Français. © Stocklib
Apple et Google ont d’ores et déjà constitué leur propre écosystème. Pour eux, le véritable enjeu est de faire de la maison une nouvelle porte d’entrée de leur écosystème. Mais ils devront rassurer les particuliers sur la protection de leurs données personnelles.

 

Logement neuf intelligent : quels acteurs ?


Des prescripteurs comme Axa, EDF ou La Poste peuvent, eux, endosser le rôle de tiers de confiance au sein d’écosystèmes secondaires applicatifs. La Poste a ainsi mis en place un partenariat avec Présence Verte pour commercialiser une offre de téléassistance sous marque blanche par l’intermédiaire de La Banque Postale. Ce sont ainsi des écosystèmes secondaires spécialisés sur une application spécifique, comme la silver économie par exemple, qui vont se construire. Ils répondront à des besoins spécifiques et auront une raison d’être aux côtés des solutions grand public des GAFA.

Les experts Xerfi tablent donc sur un développement exponentiel des objets connectés pour de la téléassistance, mais aussi le loisir et le divertissement, devant l’énergie et la sécurité. Pour l’électroménager et l’automatisme, la connectivité progressera mais moins rapidement que pour les précédents secteurs. En tout cas, c'est sûr la maison connectée arrive à grands pas !

Par Céline Coletto

Logement neuf connecté : quel atout pour les investisseurs ?

 
Quoi qu’il en soit, anticiper les attentes des habitants et donc des futurs locataires, voilà un des principes de l’investissement immobilier. En effet, si aujourd’hui, les Français n’ont pas forcément conscience des atouts de la maison intelligente, les investisseurs doivent tout de même les devancer. En effet, proposer dès maintenant à la location un appartement neuf connecté, compatible par exemple avec l’ensemble des smartphones et autres assistants vocaux pour piloter volets roulants, chauffage, équipements de sécurité, c’est anticiper les usages qui vont apparaître dans l’immobilier neuf de demain. C’est donc un avantage au moment de mettre en location ce logement connecté. Certains promoteurs proposent d’ailleurs du logement neuf connecté avec des équipements de domotique intégrés dans tous leurs programmes neufs. Pour l’investisseur, ce sera également un atout en cas de revente.

NOS PARTENAIRES A VOTRE SERVICE

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Crédit Immobilier
Simulation loi Pinel

Réalisez une simulation d'investissement loi Pinel 2021

Simulation loi Pinel
Simulateur Prêt à taux zéro 2016

Calculez gratuitement le montant de votre Prêt à Taux Zéro 2021

Simulation gratuite PTZ
bot