Recherche d'articles
 
 
Les informations de l'immobilier neuf : tout savoir de l'immobilier neuf
Le spécialiste pour trouver un logement neuf
Où ?
  • Pour habiter
  • Pour investir
  • Terrains
  • Constructeurs
Trouver

Astuce : nos filtres en pages de résultats vous permettront d'affiner votre sélection

Chiffres clés Edition du

Pôle Habitat FFB : « agir vite pour le logement neuf »

bilan construction 2020
Face à une situation de plus en plus critique pour le logement neuf, Pôle Habitat FFB réclame des mesures puissantes et immédiates.

Tags : Construction, Pôle Habitat FFB, RE 2020


Pôle Habitat FFB parle d’une crise historique pour le logement neuf en 2020 et qui devrait se poursuivre en 2021. D’où la nécessité pour les pouvoirs publics de réagir urgemment pour soutenir l’immobilier neuf. 



Le marché du logement neuf dévisse, décroche, s’effondre… les mots choisis par tirer le bilan 2020 de l’immobilier neuf en France par Pôle Habitat FFB sont forts et pour cause. Que ce soit sur le marché de la maison neuve en diffus, le marché de la maison neuve en lotissement ou sur le marché des appartements neufs en collectif, les chiffres montrent « qu’il est urgent agir », selon Grégory Monod, président du Pôle Habitat FFB.

 

Faire construire une maison neuve en diffus

 

Après s’être redressé de 5,1 % en 2019, le marché de la maison neuve en secteur diffus a dévissé de 8,5 % en 2020, « sous le poids de la crise sanitaire de la Covid-19 et du durcissement des conditions d’octroi des prêts induit notamment par les recommandations du Haut Conseil de Stabilité Financière, HCSF », précise Pôle Habitat FFB. 

Avec 114 900 ventes l’an dernier, un niveau bien en-deçà de la moyenne annuelle de long terme aux alentours de 125 000 unités, l’individuel diffus a néanmoins mieux résisté que les autres segments du logement neuf, grâce à un appétit toujours confirmé des Français pour la maison. Appétit confirmé mais qui ne profite pas aux ventes de maisons en individuel groupé qui chutent de 22 %. Il s’agit de la troisième année consécutive de baisse. 

 

Appartement neuf : les ventes aux particuliers en fort recul

 

En parallèle, le logement collectif a vécu une année 2020 tout aussi « catastrophique », selon la fédération, puisque les réservations aux particuliers, hors ventes en bloc, se sont effondrées de 24,2 % à 92 663 unités, tout comme les mises en vente qui décrochent de 27,4 % à 76 588 unités, niveau nettement en-dessous de la moyenne de long terme aux environs de 88 000. 

En résumé, les raisons de ce recul des ventes et des commercialisations nouvelles sont multiples, selon Pôle Habitat FFB : 

- la crise sanitaire et ses conséquences sur l’instruction des autorisations d’urbanisme et la signature des actes notariés, 

- l’attentisme des élus locaux à l’approche des municipales 

- la remise en question, voire le gel, de nombreux projets par les nouvelles équipes.

En effet, l’année 2020 a aussi été marquée par un nouveau recul des permis de construire : - 14,7 % en 2020, après - 2,9 % en 2019 et - 6,6 % en 2018. Moins de 382 000 autorisations ont été délivrées, contre une moyenne de long terme d’environ 423 000 unités et la situation est loin de s’améliorer selon les prévisions de Pôle Habitat FFB. 

 

Immobilier neuf : à quoi s’attendre pour 2021 ?

 

Pour 2021, les permis de construire pourraient de nouveau reculer, à hauteur de 9,1 % sur un an et seuls 328 000 logements pourraient être mis en chantier, soit un nouveau recul de 12,5 %, contre près de 410 000 unités en 2019. Pôle Habitat FFB parle donc d’une « crise historique du logement neuf qui se profile », s’interrogeant alors sur « l’incroyable absence de mesures fortes en faveur du neuf dans le plan France Relance ».

Pour la suite, l’union professionnelle s’inquiète d’ailleurs de l’effet tangible des recommandations du HCSF sur l’accès au crédit immobilier ; mais aussi de l’impact de nombreux surcoûts engendrés par les nouvelles réglementations qui s’imposeront en 2021 : RE 2020, douches sans ressaut, études de sol en zone à risques argile, infrastructures de recharge des véhicules électriques, déchets de chantier…

 

Lire aussi - Immobilier neuf en 2021 : qu'est-ce qui va changer ?

 

Selon les estimations de Pôle Habitat FFB, « les effets des mesures du HCSF et des surcoûts de la RE 2020 devraient générer la perte d’environ 30 000 opérations entre 2019 et 2021 pour le seul segment de l’accession à la propriété ».

 

Logement neuf : des mesures puissantes pour soutenir la demande

 

Pour infléchir cette spirale négative, le Pôle Habitat de la FFB réclame une Réglementation Environnementale 2020 « équilibrée, maîtrisée et soutenable », mais aussi de simplifier et accélérer les procédures d’urbanisme, en divisant par deux des délais d’instruction et de recours par exemple. 

Autre piste pour soutenir la primo-accession, instaurer un crédit d’impôt de 40 % sur les annuités d’emprunt pendant les cinq premières années du prêt et pour relancer l’investissement locatif privé, revenir sur l’exclusion de l’habitat individuel du dispositif Pinel et majorer la réduction d’impôts de 50 % pour les logements répondants aux exigences de la RE 2020. A voir maintenant si les professionnels seront entendus sur certaines de ces demandes de mesures.

Par Céline Coletto

NOS PARTENAIRES A VOTRE SERVICE

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Crédit Immobilier
Simulation loi Pinel

Réalisez une simulation d'investissement loi Pinel 2021

Simulation loi Pinel
Simulateur Prêt à taux zéro 2016

Calculez gratuitement le montant de votre Prêt à Taux Zéro 2021

Simulation gratuite PTZ
bot