Recherche d'articles
 
 
Les informations de l'immobilier neuf : tout savoir de l'immobilier neuf
Le spécialiste pour trouver un logement neuf
Où ?
  • Pour habiter
  • Pour investir
  • Terrains
  • Constructeurs
Trouver

Astuce : nos filtres en pages de résultats vous permettront d'affiner votre sélection

Conseils pratiques Edition du
Mise à jour le 31/07/2020

Habitat passif : comment construire une maison passive ?

maison passive
La maison passive est construite pour limiter au maximum les besoins en chauffage et climatisation, limitant de fait les factures énergétiques.

Tags : Construction, maison neuve, maison passive, habitat passif


On en parle, on en rêve, mais finalement, qu’est-ce qu’une maison passive ? Existe-t-il déjà des standards de construction ? Pour quel coût ? Quand deviendra-t-elle la norme ? Explications pour tout savoir et ainsi faire construire une maison passive.

Le bâtiment, c’est la moitié des énergies consommées en France, soit plus de 20 % des émissions de gaz à effet de serre, priorité est donc donnée à améliorer les performances énergétiques de l’habitat. Quand le coût des énergies s'envole, quand la préservation de l'environnement est devenue une priorité, construire une maison neuve passive pourrait être un choix payant à terme. Voici comment construire une maison passive. 

Construire une maison passive : définition


Qu’est-ce qu’une maison passive ? La maison passive est aussi souvent appelée la maison sans chauffage, d’où son intérêt pour faire diminuer les factures énergétiques d’un logement. Le principe de base d’une maison passive est ainsi de se passer d’un système de chauffage et de climatisation, ce qui représente près de 80 % des consommations d’énergie d’un logement. En fait, la chaleur dégagée par l’intérieur de la maison entre ses occupants et les appareils d’électroménager et celle apportée par l’extérieur, comme l’ensoleillement notamment, suffit à chauffer l’habitation.


Quel est l'objectif d'une maison passive ?


Afin d’améliorer ce principe de base, il faut donc :
- utiliser la chaleur passive du soleil ; 
- obtenir une très forte isolation, notamment des parois, mais aussi des fenêtres, le triple vitrage est quasi-obligatoire ;
- faire une chasse drastique aux ponts thermiques, ces endroits où la chaleur s’échappe plus vite qu’à d’autres ;
- développer une grande étanchéité à l’air et un bon contrôle de la ventilation, une ventilation forcément à double-flux puisque par principe, la maison passive est étanche à l’air.
En résumé, la maison passive repose sur :
 un besoin en chauffage inférieur à 15 kWh/m²/an,  une étanchéité à l’air n50<0,6 /h, une consommation d'énergie primaire inférieure à 120 kWh/m²/an, c’est-à-dire pour le chauffage, l'éclairage, la production d'eau chaude sanitaire, le rafraîchissement et l’électroménager, les 25 C° ne peuvent être dépassés que pendant moins de 10 % des heures de l'année.

Comment construire une maison passive ?


La base de la construction passive est d’utiliser la conception bioclimatique, c’est-à-dire profiter des atouts du terrain à bâtir, de son environnement, de la végétation présente et de son exposition pour limiter au maximum les besoins en chauffage et en climatisation. 
C’est donc l’orientation et l’implantation optimisées du bâtiment afin de bénéficier au maximum de la chaleur fournie par le soleil ou de se protéger des éléments apportant du froid : vent, pluie, neige… qui vont permettre de construire passif. Concrètement, les fenêtres seront les plus larges au sud, tandis que les vitrages seront plus réduits au nord où l’on concentrera davantage les pièces techniques : garage, cellier...
Autre pilier de la construction passive : éliminer les ponts thermiques, ces points de rupture dans la continuité de l’isolation par exemple à la jonction entre un mur et un plancher. L’architecture de la maison passive sera donc le plus souvent compacte ; mais pas forcément de plain-pied.
Autre atout de l’habitat passif : obtenir une étanchéité à l’air parfaite. Pour vérifier cette bonne étanchéité, on fait le test de la porte soufflante. On positionne un gros ventilateur sur la porte d’entrée de la maison, on met la construction sous pression et on vérifie les éventuelles fuites. A noter que l’étanchéité à l’air d’une maison passive doit être quatre fois supérieure qu’une maison traditionnelle en RT 2012.


Quel chauffage dans une maison passive ? 


Surnommée la maison sans chauffage, peut-on vraiment se passer de chauffage dans une maison passive ? Même si les besoins de chauffage sont très faibles, il peut tout de même être nécessaire d’installer des équipements de chauffage dans une maison passive. Un simple système de préchauffage de l’air neuf au niveau de la ventilation peut suffire ou alors prévoir un poêle à bois ou à granulés de faible puissance.
A l’inverse, une maison passive, sans chauffage, signifie également sans « climatisation ». Bien pensé, l’habitat passif permet de se passer de climatisation tout en restant frais lors des grosses chaleurs. Le confort d’été est apporté par la bonne isolation des pièces qui permet de conserver la fraîcheur. On installe souvent des brise-soleils automatisés grâce à des sondes ou des pergolas pour limiter les apports trop importants de soleil en été.

Combien coûte une maison passive ?


A la construction, une maison passive a un coût supérieur de 15 à 20 %, des dépenses compensées ensuite sur le long terme, au bout d'une quinzaine d'années environ. Compter jusqu’à 2 000 €/m² pour construire passif. Construire une maison passive est en effet plus coûteux qu’une maison neuve en RT 2012, l’actuelle réglementation thermique en vigueur, car elle est plus complexe à mettre en œuvre. 
Pour faire construire une maison passive, il faut prévoir certains coûts supplémentaires : 
- une étude thermique,
- du triple vitrage,
- une isolation renforcée afin de réduire les déperditions thermiques de la maison passive, 
- une VMC double flux, alors qu’une ventilation simple flux suffit dans une maison traditionnelle,
- une toiture végétalisée peut améliorer encore la performance d’une maison passive,
- des équipements de domotique peuvent permettre de piloter à distance les volets, pergolas, brise-soleils… et donc de mieux gérer les consommations énergétiques et d’augmenter encore la performance énergétique de la maison passive.
Pour l’heure, la construction passive n’est pas réglementée et ne profite donc pas de réductions fiscales. Comme pour toute construction neuve, il existe tout de même des crédits d’impôts pour des équipements permettant des économies d’énergie. Certaines collectivités peuvent proposer des aides localement. A noter que construire une maison passive, c'est aussi miser sur la valeur verte immobilière à long terme en cas de revente.

Les idées reçues sur la maison passive


- Maison passive ne veut pas dire maison durable et écologique !
Construire
construire maison passive
Particularité des maisons passives : bénéficier d'une température homogène toute l'année ; la ventilation apportant le renouvellement de l’air.
une maison passive ne signifie pas construire une maison respectueuse de l’environnement et vice versa… On peut construire une maison passive avec des matériaux artificiels qui consomment beaucoup d’énergie grise, mais on peut aussi éco-construire en utilisant des matériaux biosourcés, ces matériaux naturels comme le bois ou la paille qui sont renouvelables, sans obtenir une maison passive.
En réduisant les consommations d’énergie lors de l’exploitation de la maison, on réalisera tout de même de sérieuses économies pour la planète et notre maison sera en quelque sorte écologique.

- Maison passive ne veut pas dire maison bioclimatique !
La conception bioclimatique n’est ni suffisante, ni nécessaire pour obtenir une maison passive ; mais elle permet par exemple de réduire les besoins en isolation en profitant des apports du soleil ou en se protégeant des vents froids, lors du positionnement de la maison. Une maison bioclimatique est la première étape avant de parvenir à une maison passive.

Quels sont les labels pour construire passif ?


Depuis le 1er janvier 2013, la construction neuve est soumise en France à une réglementation thermique intitulée RT 2012. A compter de 2021, les permis de construire déposés devront répondre à une nouvelle norme : la RE 2020, pour réglementation environnementale avec notamment l’objectif de construire des logements neufs qui produisent plus d’énergie qu’ils n’en consomment, c’est-à-dire de l’immobilier neuf à énergie positive. 
Il n’existe pas en France de label écologique pour construire une maison passive ; mais d’autres pays européens ont davantage l’habitude de construire de l’habitat passif et des labels y sont associés. C’est par exemple le cas en Suisse avec le label Minergie et surtout en Allemagne avec le label PassivHaus qui est LA référence en matière de construction passive. C’est une excellente base si vous souhaitez vous lancer dans la construction d’une maison passive. 
Par Céline Coletto

En route vers la maison à énergie positive et la RE 2020 


La maison à énergie positive est l’ultime phase après la maison passive. Elle a pour objectif de produire plus d’énergie qu’elle n’en consomme. Ce sera la norme avec la future RE 2020, réglementation environnementale prévue pour 2021 où tous les bâtiments neufs devront être BEPOS, Bâtiment à Energie POSitive. 
Certains puristes trouvent tout de même dommage d’installer de coûteux équipements pour produire des énergies renouvelables : panneaux solaires photovoltaïques par exemple, alors que le système ne permet pas pour l'heure, de stocker cette énergie. Pour eux, il vaut mieux une maison passive qui consomme peu d’énergie qu’une maison standard dont les consommations d’énergie sont compensées par de lourds équipements et qui devient de la sorte une maison à énergie positive.

NOS PARTENAIRES A VOTRE SERVICE

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Comparez gratuitement les offres de plus de 100 banques

Crédit Immobilier
Simulation loi Pinel

Réalisez une simulation d'investissement loi Pinel 2020

Simulation loi Pinel
Simulateur Prêt à taux zéro 2016

Calculez gratuitement le montant de votre Prêt à Taux Zéro 2020

Simulation gratuite PTZ
bot