Olivier Bokobza, BNP Paribas Immobilier : « Les Français ont toujours de l'appétit pour un projet immobilier »

Edition du
Interviews

Dans un contexte immobilier en pleine évolution, Olivier Bokobza, président de BNP Paribas Immobilier Promotion, nous dévoile comment l'entreprise aborde les défis actuels, ses initiatives innovantes, et ses opérations emblématiques dans le secteur du logement.

olivier bokobza bnp paribas immobilier
Président de BNP Paribas Immobilier Promotion, Olivier Bokobza table sur 2024 pour une détente sur les taux d'intérêt et une relance du marché.

Dans un contexte immobilier en pleine évolution, Olivier Bokobza, président de BNP Paribas Immobilier Promotion, nous dévoile comment l'entreprise aborde les défis actuels, ses initiatives innovantes, et ses opérations emblématiques dans le secteur du logement.

Trouvez un logement neuf en 3 clics !

Où cherchez-vous ?

  • Pour habiter
  • Pour investir
  • Terrains
Trouver

- Comment aborde-t-on, chez BNP Paribas Immobilier, ce salon Sibca dédié à l'immobilier bas carbone dans le contexte actuel que traverse le logement neuf ?

 

Olivier Bokobza : « Nous sommes ravis de renouveler notre participation au salon SIBCA. Le bas carbone est au coeur de nos actions, c'est pourquoi nous profitons de cet évènement pour conclure deux accords avec des start-ups innovantes spécialisées dans le domaine de l'environnement. L'un concerne des projets en béton bas carbone (Materrup), tandis que l'autre concerne des projets en bois (Fibois). Nous sommes vraiment en phase avec l'essence même de ce salon, et nous l'abordons avec enthousiasme et énergie malgré un contexte pas toujours facile. »

 

Lire aussi - Sibca : l'avenir du logement neuf passe par l'innovation environnementale

 

- En effet, le contexte actuel comporte son lot de défis. Comment BNP Paribas Immobilier fait-il face à cette situation ?

 

« Face à ce contexte, nous faisons ce qu'il faut pour surmonter les défis auxquels nous sommes confrontés. Il y a moins de clients sur le marché car moins de capacités d'acquisition en raison de taux d'intérêt en hausse., que ce soit sur le marché du logement ou du bureau. Néanmoins, nous parvenons à trouver des solutions, notamment en développant des projets bas carbone, comme celui d'Inspire, premier immeuble de bureaux à ossature bois de La Défense, lancé récemment.
Quant aux opérations résidentielles, nous sommes conscients des défis liés à la capacité d'acquisition des ménages, en particulier avec la hausse des taux d'intérêt qui se poursuit. Cela entraîne de nombreuses conséquences sur l'année 2023 : allongement des délais de commercialisation, frais financiers qui augmentent... Mais nous sommes déterminés à sortir de cette période difficile en ajustant nos rythmes de vente et en cherchant des solutions adaptées, tout en ayant la chance d'être adossés à un grand groupe bancaire. »

 

- Comment peut-on redonner confiance aux particuliers et aux investisseurs institutionnels dans ce contexte ?

 

« La confiance est essentielle, nous pensons d'ailleurs que les Français ont toujours de l'appétit pour un projet immobilier. La difficulté, pour certains, reste de concrétiser cette appétence en raison des taux d'intérêt. Il faut espérer que cela se détende en 2024, comme les experts le prévoient. De cette manière, les particuliers seront de nouveau attirés par le logement et les institutionnels par le bureau. Les taux ne sont pas la seule raison, mais c'est le sujet principal aujourd'hui qui impacte toute la chaîne du financement et donc de l'immobilier. »

 

- Est-ce que l'on pourrait imaginer une pause normative, notamment sur les aspects environnementaux, pour aider à passer ce cap difficile ? Quelles pistes pourrait-on envisager pour davantage soutenir le marché ?

 

programme neuf Clamart
Béton bas carbone, bois... mais aussi pierre de taille massive, sont des atouts pour imaginer l'immobilier bas carbone de demain. © Panorama / Clamart / BNP Paribas Immobilier
« Pas de pause car c'est le sens de l'histoire. Nous nous devons d'être acteur pour un marché immobilier plus responsable. A mon sens, le sujet, ça serait plutôt le foncier. Lorsque nous avons à faire face à des collectivités ou à des aménageurs publics, sur des terrains publics, il faut qu'il y ait une politique de maîtrise des prix. Si nous voulons combiner prix abordable et exigence environnementale, en tant que promoteur nous devons pouvoir acheter dans des conditions qui permettent ensuite de réaliser des projets ambitieux, avec l'excellence environnementale qu'on attend tous. Les pouvoirs publics doivent se mobiliser pour ajuster et ne pas relancer les appels d'offres en surenchère foncière comme on l'a connu ces dernières années. Il s'agit d'être dès l'amont dans une logique favorisant des logements respectueux de l'environnement, accessibles et donc finançables en aval. »

 

- Comment faire pour que l'appétit pour des logements performants perdurent, malgré les tensions en matière de financement ?

 

« C'est à nous de leur démontrer la pertinence d'un tel achat, au-delà du prix de vente. Un immeuble performant sur le plan énergétique permet in fine de réduire ses charges mensuelles, ce qui est un argument important pour les acquéreurs. Nous devons encore mieux communiquer sur ces avantages et expliquer comment un logement éco-responsable peut être une solution économique à long terme. Ce n'était pas le cas il y a quelques années, mais aujourd'hui, il y a une prise de conscience des acquéreurs pour du logement plus vertueux. De plus, les réformes législatives en cours, telles que la loi énergie-climat, vont contribuer à éliminer les passoires énergétiques du marché locatif, ce qui mettra en évidence l'importance de proposer des logements performants sur le plan énergétique et sur le plan carbone. »

 

- Quelles sont les initiatives innovantes que BNP Paribas Immobilier met en oeuvre dans ses opérations du moment, en particulier dans le secteur du logement ?

 

« Nous sommes constamment en quête d'innovation, et nous avons signé des accords avec des start-ups innovantes qui vont dans ce sens, mais il ne s'agit pas uniquement d'innover dans le sens moderne du terme. L'innovation peut également consister à puiser dans le passé pour trouver ce qui a fonctionné. Par exemple, dans le programme neuf Panorama à Clamart, la pierre massive est utilisée. C'est un matériau extrêmement bas carbone, pérenne et esthétique, qui provient de sources locales, pour nos opérations. Ainsi, nous répondons à nos exigences environnementales tout en séduisant nos clients. Dans ce vaste projet, nous privilégions des architectures qui rappellent des époques passées, comme le style Réaumur ou Haussmannien. Globalement, grâce à ce matériau géosourcé, nous parvenons à allier exigences environnementales et esthétiques, tout en produisant des opérations de qualité. »

Autres Interviews

Voir toutes les interviews